Matadi : Le parquet, principal auteur de l’insécurité selon la police

Matadi : Le parquet, principal auteur de l’insécurité selon la police

Le commandant de la ville devant la presse/Infobascongo

Au cours d’une rencontre avec la presse ce vendredi au commissariat de la ville, la police accuse le parquet d’être à la base de l’insécurité qui sévit à Matadi. Ce dernier a libéré, il y a six jours des criminels qui récidivent. Elle invite la population à la vigilance.

’ La libération de 34 criminels de la prison le 09 Février dernier alors qu’ils ont été condamné pour vol qualifié est à la base de l’insécurité à Matadi’’, accuse Georges Kuleka,le commandant de la police, ville de Matadi. ’’ Cette libération dans une discrétion qui ne dit pas son nom nous dérange car, ils  ont ressurgis dans les rues de la ville ‘’, poursuit-il.

Elle (libération) fait suite à l’arrêté ministériel d’organisation judiciaire du 20 décembre 2012. Pris par la ministre national de la Justice et Droits Humains, il autorise la relaxation des prisonniers qui ont purgé le ¾ de leurs peines.

Parmi ces 34 racketteurs, il y a ceux qui ont mis à sac, il y a trois jours, des magasins à Mvuadu. A la demande de Jean-Marc Nzeyidio, le maire de procéder à leur ratissage, une autorité de la justice a fait savoir que la prison est déjà bondée.

Du côté du parquet, il rejette les accusations de la police. ‘’ Nous ne faisons que dire le droit ‘’, se justifie Jean Kapita, procureur de la république près le parquet de grande instance de Matadi.

Vigilance

Autres causes de l’insécurité à en croire Kuleka ‘’les évasions dans certaines prisons  de la province, les opérations menées par le gouvernement central contre les racketteurs de Kinshasa qui font de Matadi un déversoir des criminels…’’ Ce qui pousse le commandant de la ville d’inviter la population à la vigilance.

Leave a Reply

Your email address will not be published.