Pour des élections crédibles : l’intersyndicale du Bas-Congo veut son candidat à la tête de la CENI

Pour des élections crédibles : l’intersyndicale du Bas-Congo veut son candidat à la tête de la CENI

L'intersyndicale du Bas-Congo au siège de la CDT/Infobascongo

Election du président de la Commission électorale nationale indépendante(CENI) : l’intersyndicale du Bas-Congo soutient le candidat Guy Kuku proposé par l’intersyndicale nationale. Elle estime que le monde syndical a une  expérience avérée en matière électorale. Elle vient de le dire à la presse à l’Embouchure, le siège de la Confédération démocratique du travail(CDT).

Pour l’intersyndicale du Bas-Congo, Guy Kuku est le candidat qu’il faut. Son élection par l’intersyndicale nationale a eu lieu le 28 mai dernier. ‘’ Parmi les composantes de la société civile, c’est la composante ‘’syndicat’’ qui a une plus longue expérience démocratique’’, vante Philippe Lema, secrétaire confédéral de la CDT. Et de renchérir : ‘’depuis le retour du pluralisme politique et du multi syndical, elle a toujours eu recours aux élections démocratiques dans le choix de ses membres et dans sa représentativité tant au niveau national que local dans les entreprises’’.

C’est depuis hier que les 13 nouveaux dirigeants de la CENI devait être connus. Cependant, l’assemblée nationale a accordé 48 heures à l’opposition pour présenter son candidat. La présidence de  cette institution revient à la société civile. Le président qui sera élu remplacera à ce poste le pasteur Daniel Ngoyi. C’est à cause des irrégularités observées au cours des élections du 28 novembre 2011 que la CENI va subir un changement.

Plus un homme de Dieu !

Cependant, c’est la candidature de l’Abbé Malu-Malu, ancien président de la Commission électorale indépendante(CEI) qui est plus évoquée. Ce que rejette Lema. ‘’ Les deux hommes de Dieu qui ont dirigé cette institution ont démontré qu’ils sont bons pour l’église pas pour les élections’’, dit-il. Selon l’intersyndicale, les deux élections qui se sont déroulées en Rd Congo sont des expériences malheureuses. Elles sont à la base du désordre qui s’y vit.  Pour lui, ce n’est pas la première fois que les syndicalistes cherchent à sauver le pays. Il cite les actions de : Joseph Kasa Vubu, Boboliko Lokonga, Ileo Songo Amba, Lumumba, Cyrille Adula…C’est ainsi qu’il demande au chef de l’Etat et aux députés ‘’de soutenir la candidature de l’intersyndicale nationale car,le syndicat,c’est la démocratie par excellence’’.

 

Par Noëlly Bulumonamo Nkubukulu,stagiaire

Leave a Reply

Your email address will not be published.