Point de presse : ‘’un commerçant’’ se fait passer pour un journaliste et pose une question très applaudie

Point de presse du gouverneur du Bas-Congo : un  monsieur qui se dit journaliste du nom de Thomas Kasa Kasa alias  »agence courage » habitant Boma pose une question très applaudie. Des insultes à l’encontre de Deo Nkusu, ancien gouverneur et deux députés nationaux. L’un de Matadi et l’autre de Boma. La réponse qu’il a reçue, elle, est parmi les plus applaudies. Le responsable de ce média réagit contre celui qu’il appelle faux journaliste et qui, en effet, serait un commerçant.

Tirée à quatre épingles, Thomas Kasa  est la deuxième personne à poser sa question. Il prend la parole sans décliner son identité. La modératrice lui remet à l’ordre. ‘’ Je m’appelle Jean Thomas Kasa Kasa de la Rtk Boma’’, dit-il. Il enchaîne : ‘’  Comment réagissez-vous sur la manière dont  Deo Nkusu se comporte en roitelet. Il a fait nommer son ministre le moins côté à l’OEBK en la personne de Modero Nsimba. Ce même roitelet Nkusu collabore avec des hommes d’affaires qui n’ont pas pu arracher un marché de votre part de gré à gré pour qu’ils bénéficient de leur perdiem comme ils en avaient l’habitude, l’un est de Matadi et l’autre et de Boma’’ (OEBK, Organisation pour l’équipement de Banana-Kinshasa). Pour étayer son propos, il explique : Celui de Matadi impopulaire mais pour avoir transporté le président Tshisekedi dans sa jeep, il a pu arracher l’électorat. Celui de Boma, fils d’un certain prélat. Au besoin, il faut faire le test d’ADN pour prouver si ce dernier est son géniteur’’, se fourvoie Thomas. Et de demander au gouverneur : ‘’ Ne trouvez-vous pas qu’il est temps de les traduire en justice ?’’.

 »Un commerçant »

La réplique de Jacques Mbadu ne s’est pas fait attendre : ‘’ Je crois que vous donnez trop d’importance à monsieur Nkusu. Dire que c’est lui qui a fait nommer Modero alors que lui-même cherche du travail et n’arrive pas à se faire nommer’’, lance-t-il. ‘’  Il a même fait injecter un faux bruit comme quoi, il vient à Matadi comme directeur général de l’Onatra. C’est du mensonge. Je crois même que Modero est plus puissant que lui’’, renchérit le gouverneur (Onatra est appelé aujourd’hui, Société commerciale de transports et des ports). Il conclut : ‘’ Je crois qu’il est au crépuscule de sa carrière politique. S’il était intelligent, il aurait pu se taire pour que la ville de Matadi se souvienne de lui comme conseiller urbain ou de commune ou encore comme chef de quartier’’. Pour Didier Mambweni, vice-président de la société civile du kongo central(Socikoc) ‘’ c’est fait délibérément. C’est une tricherie. Ils ont confondu le point de presse et le meeting politique. Ce monsieur qui se déguise parfois en membre de la société civile est un commerçant’’. ‘’ Il n’est ni de loin ou de près journaliste à la Rtk4. Je dois dénoncer cela. C’est un opportuniste toujours en contradiction avec le maire’’, enrage Léon Nzita, le directeur.

Leave a Reply

Your email address will not be published.