Bas-Congo : des mutuelles de solidarité affranchissent les habitants

Bas-Congo : des mutuelles de solidarité affranchissent les habitants

Pour assurer davantage les performances des mutuelles de solidarité(Muso) au Bas-Congo, le bureau provincial du Programme des Nations Unies pour le développement(PNUD) les recycle. Déjà, elles permettent aux habitants de vivre mieux.

‘’Il est important que les habitants renforcent leurs capacités pour que cela les aide à mieux accompagner leurs Muso qui doivent jouer un grand rôle dans la           dynamique de développement communautaire, en gestion et utilisation des stratégies mais aussi en techniques de suivi et évaluation’’, pense Jean-Paul Manangu, expert national en développement communautaire et chef d’antenne provincial du PNUD Bas-Congo.  

Depuis près de deux ans, des Muso pullulent dans les districts des cataractes et de la lukaya. Elles sont plus de 113 mutuelles.Grâce à elles, les habitants vivent mieux. Sylvie Vuvu est responsable d’une mutuelle à Luozi à 235 km de Matadi. Comme dans toutes les mutuelles, ses 10 membres cotisent régulièrement 10 000 fc (11$). Ils détiennent à ce jour 1 milliards des fc (plus de 10 000 $). La Muso donne des crédits à ses membres pour mener des activités lucratives. ‘’ Cela leur donne un pouvoir économique’’, soutient-elle.

Formation appréciée

Pendant quatre jours, les membres des Muso, une trentaine et les membres de la société civile viennent d’enrichir leur savoir à la maison Saint Gérard des pères rédemptionnistes de Kola à Mbanza-Ngungu. Cette formation a été fort appréciée. ‘’ La connaissance de gestion des mutuelles de solidarité nous intéresse à un haut niveau. Car, la communauté rurale a un souci d’épargne et de crédit pour changer son niveau de vie. Et cette formation va révolutionner notre façon de faire en tant que caisse de proximité’’, se réjouit Apollinaire Maludi.

La formation a été dispensée par des experts venus du Sud-Kivu à l’Est de la Rd Congo.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.