Matadi : l’Ucofem invite les journalistes à tenir compte de la femme dans leurs productions

Matadi : l’Ucofem invite les journalistes à tenir compte de la  femme dans leurs productions

Les journalistes de Matadi en formation sur le genre et médias à Lisanga à Matadi/Infobascongo

Les journalistes de Matadi en formation sur le genre et médias à Lisanga à Matadi/Infobascongo

Les professionnels des médias de Matadi suivent depuis ce matin dans la salle protestante Lisanga à Matadi, une formation sur : le genre et médias. Les facilitatrices, membres de l’Union congolaise des femmes des médias (Ucofem) veulent qu’ils donnent la parole aux femmes dans leurs productions.

Moins de femmes s’expriment dans les productions des journalistes du Bas-Congo. ‘’ C’est la non prise en compte de la femme », dénonce Evelyne Hagu, facilitatrice et membre de l’Ucofem. ‘’Il m’est difficile d’intégrer la notion du genre dans mes reportages. Les femmes fuient le micro de peur de perdre leur mariage, d’autres disent que cette affaire concerne les hommes quand bien elles ont la matière.’’, confie Edwige Mbala, de Canal Congo télévision (CCTV).

Dans le module généralités sur le genre, les trois facilitatrices de cette union veulent que les professionnels des médias changent de fusil d’épaule. ‘’Vous êtes des canaux de transmission, vous pouvez changer les choses. Aller vers les femmes, mettez-les en confiance. Bien que cela soit un travail de longue haleine’’, encourage Nana Mbungu, représente de l’Ucofem au Bas-Congo.  » Je me battrai désormais pour les convaincre », promet Charles Kimpingani de la Radio télévision Matadi(RTM).

A l’issue de cette formation de cinq jours, les 30 participants vont réaliser des productions axées sur la prise en compte de la femme.

Leave a Reply

Your email address will not be published.