La cour d’appel de Matadi condamne un magistrat à deux mois de prison

La cour d’appel de Matadi condamne un magistrat à deux mois de prison

Audience à la cour d'appel de Matadi/Infobascongo

Audience à la cour d’appel de Matadi/Infobascongo

Condamnation hier à la cour d’appel de Matadi d‘un magistrat à deux mois de prison ferme et au paiement d’une amende de 500 000 Fc (550$) pour coups et blessures involontaires. Il a porté la main sur un vendeur de carburant ‘’Kadhafi’’ au parking de Boma à Kinkanda.

Quand la cour condamne et ordonne l’arrestation du magistrat Patrick Faini Sinandundu, son avocat Jean-Claude Lutete Nsakala lui tapote sur l’épaule. ’’ Courage c’est la vie.  C’est ma plaidoirie qui vient de te sauver. Sois fort et courage’ », l’apaise-t-il. Et d’ajouter : ‘’ Je suis satisfait du jugement parce que la cour a compris que ces coups et blessures étaient involontaires et non volontaire comme le soutenait la partie victime’’. Le magistrat et le ‘’Kadhafi’’ en sont venus aux mains à cause d’une fille. Ce dernier s’en est tiré avec une blessure dans l’œil gauche. S’il était condamné à trois mois, il serait viré de la magistrature.

Tous égaux devant la loi

Pour plus d’une personne, ce verdict est un exemple de la lutte contre l’impunité. ’ »Nous nous inclinons devant la décision de la cour, toutefois, je suis satisfait que mon client trouve gain de cause. On ne peut pas se passer des lois du pays qui que vous soyez’ », lance Gabriel Mwawa, conseil de la victime. ‘’Nul n’est au dessus de la loi ‘’, rappelle Pascal Mukonkole, procureur général.

Leave a Reply

Your email address will not be published.