Matadi: les médecins dans la rue exigent la libération de leur confère

Matadi: les médecins dans la rue exigent la libération de leur confère

Pendant que les médecins congolais en grève organisent un service minimum dans les formations médicales de l’Etat, il n’en a pas été question pour ceux du Bas-Congo ce mercredi. Ils sont descendus dans la rue à Matadi y compris ceux des privés pour protester contre l’arrestation par le parquet général de Célestin Luntala, leur confrère, il y a cinq jours. Il est poursuivi pour faux en écriture sur l’autopsie de feu Dr Kalenga.

Marche des médecins du Bas-Congo à Matadi/Infobascongo

Marche des médecins du Bas-Congo à Matadi/Infobascongo

Pas l’ombre d’un médecin dans les centres et formations médicales du Bas-Congo ce mercredi. Dès 10 heures, ils ont envahi le rond-point Kinkanda. En blouse blanche, ils sont une centaine. Bracelet rouge sur l’avant-bras, certains arboraient des calicots. On pouvait y lire : ’’libérez docteur Luntala sans conditions‘’,’’les  médecins du Bas-Congo en colère disent non aux tracasseries judiciaires’’…

Depuis cinq jours, Dr Luntala est détenu à la prison centrale du Camp Molayi. Il a été arrêté au terme d’une convocation par le parquet. ’’ Il avait établi un faux rapport d’autopsie du corps du feu Dr Kalenda en 2011. Il a reconnu le fait dans le procès- verbal qu’il a signé ‘’, explique Pascal Mukonkole, le procureur général.

Lors de son décès, sa famille a accusé Dr Marcel Mbaya, son associé à la clinique Bondeko à Londe à Matadi de l’avoir tué par injection pendant qu’il avait piqué une crise. Cependant, la cour d’appel l’a acquitté.

Négociations

’Pourquoi cette affaire classée resurgit-elle maintenant ?’’, se demande un médecin. ‘’Le procureur général récemment nommé est parent au feu Dr Kalanda. D’ailleurs au moment des faits, alors avocat général dans le Bandundu, il a pris une part active dans la contestation du rapport de l’autopsie réalisé par Dr Luntala’’, relève le mémorandum des médecins. Il est lu par Gomez Pelani, président provincial de l’ordre des médecins devant Atou Matubuana, le vice-gouverneur. Les médecins recommandent : ‘’ la libération inconditionnelle du DrLuntala, faute de mieux cette grève sèche va se poursuivre, le transfert de ce dossier à une juridiction neutre et l’organisation d’une rencontre d’harmonisation des vues entre le parquet et la communauté médicale’’. ’’ Vous devez suivre la procédure judiciaire normale pour ce dossier qui est déjà en justice, car la justice est indépendante, elle n’est pas liée à la politique’’, conseille Matubuana. Face à la pression, les médecins obtiennent la rencontre. Après quelques heures, l’ordre des médecins exigent la reprise du service minimum pendant qu’il s’harmonise avec la justice.

Néanmoins, le procureur est formel :’’Je ne suis pas le frère du Dr Kalenda et ce n’est pas moi qui ai arrêté Dr Luntala’’.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.