Bas-Congo : le gouverneur satisfait de ses 12 mois de gestion

Bas-Congo : le gouverneur satisfait de ses 12 mois de gestion

 

 

Assainissement des finances du Bas-Congo, cohésion provinciale, des cultures emblavées, des écoles en construction… Jacques Mbadu, le gouverneur juge son bilan positif une année à la tête de la province. Il vient de le faire mieux paraître au cours du point de presse tenu dans sa résidence, au ciné -palace, à Matadi. Un bilan que n’accepte pas plus d’une personne.

Jacques Mbadu, le Gouverneur du Bas-Congo/Photo Diav

Jacques Mbadu, le Gouverneur du Bas-Congo/Photo Diav

‘’Grâce à l’opération d’assainissement des finances publiques, un bonus de près de trois milliards cinq cents millions Fc(plus de 3 millions de dollars) est dans la caisse de la province’’, déclare Jacques Mbadu, gouverneur devant des journalistes venus de Kinshasa et ceux du Bas-Congo. Il révèle qu’à son avènement à la tête du Bas-Congo, il a hérité des dettes contractées dans les banques mais aussi de
plusieurs services budgétivores. ‘’J’ai suspendu la Commission provinciale des investissements et développement, le Fonds d’entretien routier, le BRTC, la Commission de lutte contre la corruption  et autres services. Ces derniers fonctionnaient avec 1509 personnes’’, argumente-t-il. Il se félicite de la cohésion provinciale. ‘’Ce n’est pas parce que deux ou trois personnes n’ont pas vu leurs intérêts être pris en compte que cela mettrait en mal la cohésion. Aujourd’hui, chaque ministre représente un territoire’’, dit-il. Le gouverneur cite aussi : la bonne gouvernance, l’amélioration de l’efficacité de l’Etat, l’accès prioritaire de base,l’environnement, la restructuration de la Régie provinciale d’encadrement et de recouvrement des recettes (Répere), 2850 ha de cultures emblavées, paiement de 162 000 $ pour desservir 5 000 ménages en eau potable,36 motopompes mis à la disposition des habitants,28 écoles en construction, deux bourses remis à deux élèves pour des études en Russie, le stade de Boma en construction, des grands travaux de route en train d’être exécutés, pour gestion rationnelle de forêts, le reboisement a commencé au parc de mangrove à Moanda avec l’appui de la FAO avec une somme  de six millions de $,…

Perspectives
Mbadu informe qu’un projet d’édit sera bientôt sur la table des députés, qu’il va entériner le conseil consultatif (un organe qui va regrouper les acteurs politiques, économiques et les confessions religieuses), cinq véhicules de forage vont être déployés pour donner de l’eau à la population…
Avant son allocution de près de 2h15, Jacques Mbadu a cette fois-ci prévenu les journalistes : ‘’Ce n’est pas un procès contre mes prédécesseurs, moins encore un procès d’intention. Ne vous adonnez pas
à un jeu des questions des noms. Ne posez pas de questions au sujet des personnes et des individus.’’
Lors d’un de ces points de presse l’année passée, il avait cité nommément certaines gens dont Albert-Fabrice Puela, député national. Cet élu de Matadi ne cesse de juger le bilan de Jacques Mbadu de très négatif. Il le taxe même de premier commun diviseur.



Leave a Reply

Your email address will not be published.