|

Mbanza-Ngungu : la Police incapable de réagir faute de véhicule

A cause du manque de mobilité, la police des cataractes n’a su mettre la main à des coupeurs de route. Ces derniers viennent de nouveau opérer à la bifurcation entre les villages Luozi et Lukatala, à Mbanza-Ngungu, dans les cataractes. Ils se sont sauvés en emportant des poissons frais.

Des policiers de proximité au commissariat de Nzanza/Infobascongo

Des policiers de proximité au commissariat de Nzanza/Infobascongo

’100 cartons de poissons frais ont été emportés dans cette Mercedes frigorifique par des hommes armés vers deux heures du matin à la bifurcation de ces villages.’’, informe le commissaire divisionnaire Patience Mushid yav au cours de la parade générale de ce jour.

Sorti du port de Matadi, ce camion était en partance pour Kinshasa. L’action des coupeurs de route est monnaie-courante sur la nationale numéro 1 Matadi-Kinshasa. Mai dernier,  un véhicule contenant la même marchandise a été déplombé par des jeunes gens la nuit. La police avait réussi à mettre la main sur six d’entre eux.

’Cette fois-ci, la police des Cataractes n’a pas pu déjouer ce coup par manque de moyens de déplacement. Le seul véhicule leur destiné a connu un accident. Nous demandons au ministère provincial de l’Intérieur de leur doter de moyen de mobilité car le véhicule déclassé était un don de la coopération britannique.’’, a déclaré le commissaire divisionnaire.

 

URL simplifié: http://www.infobascongo.net/beta/?p=15174

Posté par on juin 23 2014. Classé sous A la une, Société. Vous pouvez suivre toute les entrées a travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller directement à la fin et laisser un commentaire. Envoyer un ping n'est pas actuellement autorisé.

4 commentaires pour “Mbanza-Ngungu : la Police incapable de réagir faute de véhicule”

  1. Jean Makiese Nsiku

    S’il ne s’agit que des véhicules, le gouvernement provincial peut doter les 10 territoires de 10 véhicules qui foisonnent le parc automobile de l’État. Étant donné que ces véhicules ne servent pas pour les objectifs pour lesquels ils ont été achetés.

  2. Bonsoir mes amies ,pour moi je vois que les policiens congolais ou le chauffeur entre les deux un qui est complice sen doute vous quesqui est passer avant sur route nº1 au camion frigo de la SGA pcq les congolais sont capable d´envoyer sa societé a la flayite ( esika basalaka esika balelaka) lá ont travaille lá ont mange comment savoir que cet véhicule transporté des l´argents ce quelq´un qui a dis voila l´épreuve les congolais ou congolaises sont des cons est imbeciles ont ne connais pas les futurs

  3. NKOSI SIKELELE

    Dans cette opération, il faut chercher à savoir si les conducteurs de poids lourds ne sont pas complices. Nous demandons aux propriétaires des camions remorques de pouvoir revoir les conditions des équipages car les marchandises transportés arrivent souvent à destination avec de manquant. à suivre……

  4. NKOSI SIKELELE

    Les mots peuvent nous manquer pour exprimer notre regret. La sécurité des personnes et de leurs biens est la mission première d’une police dans la situation normale. Ce qui se passe sur la nationale n° 1 c’est une interpellation de l’autorité. Ou sont passés les présumés coupeurs de mai dernier??

Poster une réponse


Commentaire récent

  • Sagesse: Voici des initiatives à encourager, au lieu de gaspiller inutilement l’argent du Trésor Public pour...
  • Roger PANZU PANZU: Que Dieu protege notre Kongo ,tout ca ,c’est le fruit de mal gouvernance .
  • Duma di Bula Gampoko: Bonjour, Avant même de savoir que Rebecca est sortie de la clandestinité, j’ai suggéré...
  • Mafuana Ku Mbundu: Ce substitut du procureur général ne serait il pas un mingizila ? Ces gens se croient tout permis...
  • Duma di Bula Gampoko: c’est dommage pour notre consoeur. Il ne faut surtout pas qu’elle fuie la justice...