|

Matadi : une jeune fille retrouvée morte dans un lit d’hôtel

Une jeune fille non autrement identifiée vient d’être retrouvée morte dans une chambre à l’hôtel Formoza, à Matadi, chef-lieu du Bas-Congo. Selon les premiers éléments de l’enquête, elle serait assassinée par son amant qui a disparu dans la nature.

Morgue de Matadi/Photo Infobascongo

Morgue de Matadi/Photo Infobascongo

‘’Le rapport signale que l’infortunée est morte de traumatisme important’’, a déclaré Dr Paul Bungiena, que cite Jean-Marc Nzeyidio, le maire de Matadi .‘’La carte de notre client mentionne  qu’il résiderait à Kinshasa, dans la commune de Makala. Chauffeur de son état, il nous a dit être en mission à Matadi. Hier, quelques heures après son arrivée, cette mineure était venue le rendre visite. Ce matin, ce monsieur a fermé la chambre en emportant la clé disant qu’il fait un tour dehors’’, raconte un agent de l’hôtel.

Le corps de cette jeune fille, à moitié nue, a été retrouvé cet avant- midi sur le lit d’une des chambres de l’hôtel Formoza. Les agents de cet hôtel ont dû forcer la porte pour se rendre compte du drame.

Pour l’heure, la dépouille de la jeune fille est gardé à la morgue de l’hôpital général de référence de Kinkanda.

 

 

URL simplifié: http://www.infobascongo.net/beta/?p=15179

Posté par on juin 25 2014. Classé sous A la une, Société. Vous pouvez suivre toute les entrées a travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller directement à la fin et laisser un commentaire. Envoyer un ping n'est pas actuellement autorisé.

1 commentaire pour “Matadi : une jeune fille retrouvée morte dans un lit d’hôtel”

  1. Don Pépé Mpela

    SI la province était bien gouvernée comme l’a dit son animateur, comment des criminels peuvent réussir leurs coups si les agent de sécurité urbaine, même la police communale voire urbaine étaient bien formée voire formée ? On me dira, c’est une histoire privée, certes, mais les hôtels, n’est-ce pas dans le tourisme ? comment faire entrer des recettes urbaines si ce secteurs est entre les mains de Minasema ou de pprdistes ? Vous voulez qu’on ne critique pas Mbadu et qu’on vous propose certaines initiatives afin qu’au jour du bilan qu’il vous bouche les oreilles que j’ai fait ceci, j’ai fait cela. Juste pour donne une idée sur la péréquation entre tourisme, hôtellerie et sécurité urbaine.
    1. Avec la libre circulation de biens, service set personnes, en Suisse, tout dans ce secteur est entre les mains de la police urbaine qui : chaque jour entre 3h00 et 5h00 du matin sillonne les réceptions des hôtels pour retirer les rapports de nuitées. Les entrées, les provenances et le séjour.
    2. Sans que la police soit un agent comptable, elle sait au moins combien de touristes ont été au cours du mois de sa ville. Combien ont coûté leur séjour.
    3. Les étrangers, une fois découverts qu’ils ne sont pas passé par les service de migration, on vérifie leurs passeport dés l’hôtel.
    4. Je me limite là. Ceci est un petit exemple lors de mon travail en économie de l’espace. Quoi que j’ai fait l’économie régionale et internationale.
    Vous comprendrez chers Kongo que le refus de dialoguer de votre gouverneur. le fait qu’il ne fait que du copie-collée de ses prédécesseurs, il pourra rester là même 50 ans. la province restera comme nous l’avons laissée avec Njuji wa Mbombo. pendant qu’au Katanga, katumbi se sert des conseils des anciens kassapards pour jeter des ponts ça et là afin de désengorger la province.
    Au sujet de cette jeune assassinée à l’hôtel, attendons voire ce que seront les résultats des enquêtes. Une ville portuaire comme Matadi devrait miser d’abord sur sa sécurité ensuite sur les services et enfin sur la libre circulation de tout.
    Matadi peut s’administrer que de son tourisme. Pousser les initiatives privées à gérer ce secteur. A innover dans l’accueil, les services, l’hôtellerie et même une Ecole de business en affaires ! Vous pillez le Kongo, vous ne savez pas comment réinvestir ce butin du pillage et vous voulez rester aux affaire jusqu’en 2050. Koloka ! Prière de faire toutes la lumière sur ce crime. Qui ne sait pas que des Kuluna ont des papiers volés de Kinshasa alors qu’ils sont sur place à Matadi ? et ces refoulés de Brazzaville, n’est pas l’absence d’encadrement fait d’eux de proies faciles ? Dommage! Kongo dai fwidi e.

Poster une réponse


Commentaire récent

  • Dieuleveut: Autoriser pourvu que vous indiquez le site de provenance. honnêteté intellectuelle oblige
  • NKOSI SIKELELE: RD-Congo, pays émergent Le Président de la République a fixé l’émergence de la RD Congo à l’horizon...
  • TICHICK NZUZI: me voici Tichick NZUZI, je dit que de NKOSI nous sommes incapable de produire du ciment à Kimpese et à...
  • nzuzi: me voici Tichick NZUZI, je dit que NKOSI nous sommes incapable de produire du ciment à Kimpese et à Lukala. Le...
  • Laswisse: BONJOUR JE FAIS PARTIE D’UNE ASSOCIATION DE PARRAINAGE D’ENFANTS POUR LE CONGO Brazadzavadille...