Bas-Congo : dure lutte contre la corruption des policiers mal payés

Bas-Congo : dure lutte contre la corruption des policiers mal payés

Atelier de la Pnc/Infobascongo

Atelier de la Pnc/Infobascongo

En vue de lutter contre la corruption des policiers au Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa, un séminaire est organisé à l’attention de certains éléments de ce corps à l’hôtel ‘’ Chez Tonton’’ de Matadi. Une  lutte difficile à considérer leur sous paiement. 

‘’ Je gagne 49$  qui tombe aux comptes gouttes à la fin du mois. Je n’ai aucun avantage social. Comment pensez-vous que je veux nourrir les enfants si ce n’est pas par  la population.’’, explique tout de même gêné un Major. Au Bas-Congo, la police se compte parmi les services tracassiers et corrompus. En tête d’affiche les policiers de roulage. Ils sont dans des ristournes qui leur exigent de l’argent et doivent souvent des comptes à ceux qui les placent sur les artères des villes, cités…De jaune bleu vêtus, ils régulent la circulation recevant au su et au vu de tout le monde de l’argent sans souvent contrôler les documents. Les chauffeurs doivent s’acquitter aux différents postes de 200fc (0,2 $) pour éviter la fourrière.

Cependant, l’Eisa, Electoral institute southern africa, une structure Sud-africaine en partenariat avec la police veulent lutter contre la corruption. ‘’ Il doit y avoir une synergie entre la société civile et la Pnc pour combattre ce mal  qui gangrène les hommes en uniforme.’’, a recommandé Bibombe Kalengayi, Chargée de programme de l’Eisa.

 Pour Deo Nkusu, Vice-Gouverneur,’’  Le Gouvernement doit se battre pour rémunérer convenablement les policiers. Car, aussi longtemps qu’ils gagneront peu, la corruption sera toujours là.’’. Il a demandé à la centaine de policiers qui participent à cet atelier sur  les stratégies de lutte contre la corruption de bien s’appliquer. C’est une restitution du séminaire organisé à Kinshasa mi-juillet dernier.

Leave a Reply

Your email address will not be published.