Daniel Safu écope de deux ans de prison, regardez l’émission qui l’a condamné.

Daniel Safu écope de deux ans de prison, regardez l’émission qui l’a condamné.

Cliquez pour regarder

128 Responses to "Daniel Safu écope de deux ans de prison, regardez l’émission qui l’a condamné."

  1. Innocent Olenga Didier,  15 juin 2015 at 13:36

    les faits sont sacrés et le commentaire est libre, mais ce commentaire ne doit pas être diffamatoire. Suivez de bout en bout ce point de presse, jugez-en la qualité journalistique. Ici, nous avons affaire à un communicateur du gouverneur Mbadu et non à un journaliste. D’ailleurs dans la vidéo, il est qualifié d' »Analyste politique ». ça dit tout.

    Répondre
  2. Apotre Vincent Makayi  15 juin 2015 at 13:35

    Merci honorable vs ete la personne qui ns informe des bc des choses dans ce dossier je souhaite votre silence car meme les amis et la famille de ce mr sont vos electeur

    Répondre
  3. Giscard Thamba  15 juin 2015 at 13:34

    Je regret si on peut se comportement de la sorte

    Répondre
  4. Kelly Stony Nkute  15 juin 2015 at 13:34

    J’ai suivi. Merci.

    Répondre
  5. Junior Keto  15 juin 2015 at 13:33

    De quelle justice parles-tu ? Tu vois le blanc, mais le monde est tout rouge.

    Répondre
  6. Gedeon Sadi Kingambo Shabani Democratie!  15 juin 2015 at 13:32

    Oui, Liberté d’expression c’est bon mais nous ne devons pas depasser nos limites nous ne sommes pas dans une forêt la RDC est un Etat de droit,la justice a fait son travail dans la regularité

    Répondre
  7. Delmack Diayikua  15 juin 2015 at 13:31

    c’est fort triste que la democratie au congo reste une utopie! la fameuse constitution nous garantie la liberté d’expression et d’opinion,mais pourquoi si un citoyen emet son avis ou opinion pour la republique est traité d’un violeur de loi ou manque de professionalisme? c’est pas propre. soyons unis mains dans la mains, cessons l’hypocrisie, car s’il faut bien les choses au claire dans ce pays, beaucoup des congolais devrai etre sous les verrous pour viol aux lois mais…

    Répondre
  8. Alfred Dollar Baza  15 juin 2015 at 13:30

    La loi est dure mais c’est la Loi….
    Bravo à la justice car ceci servira comme leçon pour les autres personnes envoyées dans des chaines de télévision dire n’importe quoi sur les députés élus….
    Etikali ye moko mutu atindaka bango….

    Répondre
  9. Alain Mutula  15 juin 2015 at 13:29

    meme si on dit que les journalistes sont en danger il ne faudrait pas qu’il y ait des journalistes dangereux aussi.

    Répondre
  10. Jean Makiese Nsiku  15 juin 2015 at 13:28

    Mon cher Puela, de ce coté-là, votre bilan est défendable. Seulement voilà, nous avons à faire à des incultes qui jusqu’ici croient que le travail d’un député c’est de rafistoler des routes ou de badigeonner des édifices publics. En meme temps je m’insurge contre la procédure qui a conduit à la condamnation « précipiytée » de ce Nsafu. On aurait du y aller avec méthode et parcimonie pour remonter jusqu’à la source de ses informations. On ferait d’une pierre plusieurs coups. L’idéal aurait été de lui faire cracher le morceau dans cette question centrale : de qui tient-il toutes ces informations ?

    Répondre
  11. Albert Fabrice Puela  15 juin 2015 at 13:27

    Francis Mwamba Lambert, j’ai tellement du respect pour vous, que je vous invite d’abord à suivre la vidéo, afin de revenir vers moi.
    Vous avez connu Daniel Nsafu après moi, puisqu’il a été mon jeune frère depuis l’internat. Je ne puis donc me réjouir de son malheur. Pour preuve, j’avais fait une motion à la tribune de l’Assemblée nationale pour qu’il soit libéré par les GR qui l’avaient enlevé pour avoir manqué d’égards à Monsieur Kabila… Savez-vous que j’avais même eu à soutenir son journal?
    Oui, tout le monde est passible de condamnation puisque nous sommes tous des justiciables qui nous ignorons… Est-ce une raison pour injurier intentionnellement les gens?
    DANIEL NSAFU N’A PAS ÉTÉ ARRÊTÉ POUR SES OPINIONS EN TANT QUE JOURNALISTE. IL L’A ÉTÉ POUR AVOIR DIFFAMÉ…
    J’ai été trop tolérant à son égard, car pendant plusieurs mois, il me mettait en caricature avec des faussetés… Et cela, financé par l’autorité provinciale du Kongo Central.
    Une précision de taille, pour que Daniel soit arrêté, la justice a été saisie par l’honorable Müller Luthelo…
    Mon bilan sur le contrôle parlementaire ? O mon oeil, je suis malade et ai plusieurs fois condamné la façon dont le Bureau gère les motions, mais renseignez-vous au cas où vous aurez oublié, en 3 ans et demie de législature, qui était l’initiateur principal de l’unique motion qui soit allée jusqu’au vote? (C’était contre le VPM en charge de la défense, Luba Ntambo)?

    Répondre
  12. Serge Masika  15 juin 2015 at 13:23

    Mon frère Francis Mwamba Lambert, le condamné a t-il fait le journalisme à l’université? Si oui, alors qu’il fasse preuve d’être professionnel après la prison. Je tiens aussi à préciser que la démocratie ne donne pas droit aux diffamations. Respectons les principes de base de bonne conduite. Ceux qui violent la loi aujourd’hui, seront un jour rattrapés par la même loi.

    Répondre
  13. Franck Mbula  15 juin 2015 at 13:07

    C’est vraiment minable et lâche d’utiliser ses fonctions politiques pour écraser des citoyens plus faibles que soi. Mr Albert Fabrice Puela, si vous connaissez le commanditaire, que vous avez nommément identifié, pourquoi alors s’apprendre uniquement au journaliste qui n’a fait que son boulot de commenter des faits? Bien sur que tout individu victime d’un delit ou d’un crime peut saisir la justice pour en demander réparation. Dans le cas d’espèce, quelques soient les termes utilisés par l’incriminé, quelle urgence nécessitait vraiment cette procédure de flagrance? En comparaison, vous venez par vos insinuations de débiter ici des accusations graves et gratuites à l’encontre du gouverneur Mbadu, qui peuvent aussi être regardées comme un flagrant délit. Cependant, que risquez – vous? Ce fait divers malheureux démontre de quelle façon la justice congolaise est instrumentalisée pour régler des comptes politiques. Une justice à double vitesse, qui ferme les yeux à bien des situations de flagrance, lorsqu’il s’agit des tenants du pouvoir. Quand vous utilisez abusivement le nom du chef de l’Etat pour faire du trafic d’influences auprès de tribunaux, vous ne vous en sortez pas honoré ni lavé de tout soupçon. Au contraire…

    Répondre
  14. Albert Fabrice Puela  15 juin 2015 at 13:06

    Monsieur Franck Mbula, vous ferez mieux, de suivre d’abord la vidéo avant tout jugement de valeur, svp… Il revenait à Daniel Nsafu de dénoncer son commanditaire…

    Répondre
  15. Serge Masika  15 juin 2015 at 13:05

    Mr Franck Mbula, d’après vous Mr Daniel Nsafu est innocent?

    Répondre
  16. Junior Keto  15 juin 2015 at 13:03

    Comment et pourquoi la procédure de flagrance ne s’applique que lorsque l’on s’attaquerait au Chef de l’État ? Et, l’ayant suivi jusqu’au bout, il s’est attaqué aux trois députés plutôt qu’à Kabila. Bien que je ne sois pas d’accord sur toute la ligne avec le journaliste, que j’admire pourtant, il n’en demeure pas moins vrai que les trois députés seraient impliqués.

    Répondre
  17. Jeancy Ngoma Wa Ngoma  15 juin 2015 at 13:02

    C’est vrai que la loi est dure mais çà doit etre appliqué a toute personne qui le viole et ceci servira aux autres d’en tenir compte car Daniel se croyer au dessus de tous en l’entendre parler. Et s’il faut allé loin avec les restent faisons le honorable.

    Répondre
  18. Antocha Pâques  15 juin 2015 at 13:01

    Je suis entrain de suivre la vidéo, je crois que même 2 ans c’est peu. Il aurait dû écoper plus que ça!

    Répondre
  19. Guyguy Longo  15 juin 2015 at 13:00

    Daniel fut mon luculus au collège j’ai de l’amertume pour lui.

    Répondre
  20. Antocha Pâques  15 juin 2015 at 12:59

    Il parlait en qualité de journaliste de qui, journaliste ou analyste politique. Dommage qu’en appel on aggrave pas le sors du prévenu, sinon, j’aurai souhaité que sa peine soit doublée.

    Répondre
  21. Antocha Pâques  15 juin 2015 at 12:58

    Je vous invite seulement de suivre d’abord la vidéo avant de réagir

    Répondre
  22. Fabrice Puela,  15 juin 2015 at 12:57

    Junior Keto Et vous Serge Masika, pensez-vous qu’il a menti sur toute la ligne ? Si quelqu’un se serait senti lésé, il n’avait qu’à saisir la justice et opposer des preuves.De quoi parlons-nous? Si vs soutenez Mr Albert c votre droit le plus légitime ou Kabila, personne ne vous en voudra. Mais ne laissons pas notre « justice » subir une subordination, pression de quelque institution ou personnalité que ce soit. De quelle flagrance parlons-nous? Qui peut élucider les conditions et l’heure de son enlèvement ? Personne. Pourquoi l’arrêter à Matadi alors qu’il tient les mêmes propos chaque week-end à Kinshasa ? Je ne suis pas son avocat, mais j’ai du mal à croire vraiment à la justice congolaise. Tout le monde a droit à un procès équitable. Puisqu’il ne s’agissait pas d’une flagrance (arrêté la nuit dans des conditions obscures), il jouissait encore d’une présomption d’innocence et préparer calmement son procès. On est fatigué des parodies de cette justice. Je suis indulgent lorsque je parle de la justice, sinon on parlerait des justiciers. Une justice de merde….

    Répondre
  23. Junior Keto  15 juin 2015 at 12:56

    Le premier à tenir des propos diffamatoires joue la victime aujourd’hui? Fouillez vos archives, vos députés ont dit n’importe quoi et sur Kabila et sur Mbadu depuis son élection, le qualifiant d’amateur, d’incompétent et bien d’autres qualifications sordides, frôlant à chaque fois la banalité et le ridicule. On est habitué à cette musique. Et aujourd’hui à qui veulent-ils faire la morale ?

    Répondre
  24. Antocha Pâques  15 juin 2015 at 12:55

    Je crois quand meme que l’honorable Mulher est enseingnant d’universite, en plus, dans des familles politiques, surtout au parlement, la parole ne se prend pas n’importe comment! Suis profondement decu de ses propos.

    Répondre
  25. Murphy Lutete  15 juin 2015 at 12:55

    Merci à toutes les autorités de la justice du Kongo Central qui ont fait preuve de neutralité et on appliqués les textes légaux .mais il faudra que l autorité provinciale qui a été cité comme model de la résistance au chef de l état se plaigne pour manifester son mécontentement au cas contraire il faut que la sûreté de l état s occupe de lui.pas normal.il ne faudra pas que le silence du chef soit considéré comme une faiblesse.nono,non et non!coup de chapeau à mes 3 honorables ne kongo tous élus de matadi

    Répondre
  26. Viviane Luka  15 juin 2015 at 12:54

    Je suis Daniel Safu

    Répondre
  27. Antocha Pâques  15 juin 2015 at 12:53

    Comment doit il s’attaquer a la pauvre journaliste parce qu’elle est de cctv! C’est malheureux et sa place c’est vraiment au camp molayi.

    Répondre
  28. Aquia Aquilas Luyila  15 juin 2015 at 12:52

    honorable Albert Fabrice Puela dites nous un peu si ce pays est réellement democrate parce que je n’arrive toujours pas à comprendre la manière dont les choses se passent dans ce pays si un journaliste dit quelque chose en l’encontre du pouvoir en place vous l’appelez diffamation la constitution nous permet d’avoir une liberté d’expression alors qu’en est-il?vs vs battez seulement pour la loi electorale et d’autres vs les boycottées? je ne me base pas seulement sur cette video mais quant à moi monsieur daniel nsafu a son droit en tant que journaliste de s’exprimer en toute liberté mais tout en respectant les autorités ainsi que les institutions de l’Etat mais comme il ne l’a pas fait le parquet a fait son travail, c’est un monsieur que j’ai tjrs apprécié mais helas duralex sed lex meme si je ne suis pas juriste

    Répondre
  29. Tony Ntambu-Ndambi  15 juin 2015 at 12:51

    Ce monsieur mérite la peine qui lui a été infligée. Les propos tenus dans ce point de presse sont orduriers et ne sont que la face visible de l’iceberg, car des insultes à l’encontre de l’honorable PUELA, il en a proféré plus d’une fois, en public et dont je suis moi même témoin. Ce point de presse, il l’a tenu non pas en qualité de journalistes, mais bel et bien en qualité de propagandiste de celui que chacun a identifié. Le pardon mêlé de supplications qu’il a sollicité de Me. Albert Fabrice Puela, devant témoin également, ne démontre que le caractère de celui qui se pensait intouchable à Matadi, de part les interventions de son « bienfaiteur » ….hélas pour Daniel Safu, cela n’a pas suffit à empêcher qu’il subisse la rigueur de la loi. Une leçon que doit intégrer celui que certain appelle « Robespierre ». La Province du Kongo Central n’est et ne sera jamais sa propriété.

    Répondre
  30. Pierrot Sidiki  15 juin 2015 at 12:50

    Qui est deriere daniel safu

    Répondre
  31. Junior Keto  15 juin 2015 at 12:48

    Je suis dépité et écœuré de constater que les « députés » soient complices des travers du pouvoir qu’ils se disent pourtant « combattre ».

    Répondre
  32. Babi Kundu  15 juin 2015 at 12:47

    Ce journaleux s’est retrouvé dans une spirale incompressible pour lui,et il a fait montre d’impruderie dans un monde qui n’était pas le sien,dans lequel la fréquentation des puissants n’est bonne qu’aux puissants… En confondant son métier d’origine à celui de porte -étendard d’un autre puissant qui en réalité n’a jamais eu besoin de lui en tant que personne,il s’est mis bêtement dans une posture de fusible. S’il avait été ne fût-ce que poli,et non polyvalent,il aurait pu bénéficier des excuses de ceux qu’il a offensés,même si son sort ne dépendait plus en ce moment que du couperet du juge pénal! Parce que j’ai entendu ici que les victimes de ce dossier seraient eux-mêmes des « grands diffamateurs »,il sied de souligner qu’il faut éviter de mélanger les genres et de rester souvent dans sa sphère de respiration,car le monde politique dans lequel ce journaliste s’est embarqué n’était jamais à sa taille! Alors a-t-il été bien jugé? Je n’en sais rien,je ne voudrais pas être son juge. A-t-il diffamé? Sans le moindre doute!!!

    Répondre
  33. Lukanga Fulbert  15 juin 2015 at 12:45

    j’ai été près peiné de suivre ce point de presse. Pour moi l’UNPC devrait couper l’arbre à la racine! Franchement il a fait la honte de la profession journalistique. Si j’avais participé à ce point de presse je devrais même lui poser la question s’il connaissait encore les règles élémentaires de son métier de journaliste !

    Répondre
  34. Roger Buanga  15 juin 2015 at 12:44

    Etonnant!

    Répondre
  35. Junior Keto Grâce à Babi Kundu,  15 juin 2015 at 12:43

    j’ai eu la chance de découvrir qu’il existe en Rdc un code pénal pour les politiques et un autre pour le reste, des procédures pénales pour les politiques et des procédures pour les autres. Qu’il est curieux et pathétique de voir le peuple soutenir des gens qui n’ont aucun scrupule. Qu’il s’agisse d’une inculture ? Je comprends. Sinon c’est de l’effet moutonnier. Laissez Daniel Safu comparaitre librement et attendre le verdict.

    Répondre
  36. Philippe Yuka  15 juin 2015 at 12:41

    SAPRISTI !

    Répondre
  37. Rene Lundonga  15 juin 2015 at 12:39

    Ce type souffre peut-etre du delire ( Par exemple Puela s’est toujours appelé Puela mais il lui colle un autre nom ). Mais de lá á etre arreté je ne vois comment c’est arrivé. Honorable Albert Fabrice Puela vous etes sur que vous ne lui avez pas reglé ses comptes? Sinon, essayez d’obtenir sa libération comme vous l’avez fait avant.

    Répondre
  38. Gratien Kitambala  15 juin 2015 at 12:34

    S’il a tenu ses propos an tant qu’analyste politique, l’UNPC ne peut rien pour lui

    Répondre
  39. Kinkela Dejeannot  15 juin 2015 at 12:30

    Albert tu m’étonnes qd tu oses dire ça, est ce que dans.ce pays dire la verité est un crime ? Si toi tu soutiens ça je serai dans l’étonnement.

    Répondre
  40. Albert Fabrice Puela  15 juin 2015 at 12:27

    Ne faites pas de l’amalgame svp. Le commanditaire de Daniel Nsafu est bien connu. Malheureusement, il n’a pas voulu le citer à la barre.

    Celui qui s’est plaint en justice, pour qu’il soit arrêté, ce n’est aucunement Puela. Informez-vous svp. Mais je ne puis faire le ponce Pilate, au regard de la gravité des faits, Daniel ne fait que payer les conséquence de son arrogance, de son outrecuidance, de son excès de zèle. Personne ne peut lui priver le droit d’être un analyste politique. Mais il importe d’y mettre la manière

    Dire que Puela traite l’autorité provinciale d’amateur, oui, mais relisez, svp mes écrits, je m’intetdis toujours de citer nommément la fameuse autorité…

    Tout ce que je souhaite est que Daniel s’assagissent utilise objectivement son journal pour une présentation objective de l’information et non un outil de chantage et de règlement des comptes aux adversaires politiques de son pourvoyeur des fonds.

    Répondre
  41. Albert Fabrice Puela  15 juin 2015 at 12:25

    Chers amis, cher Kinkela Dejeannot, dans le chef d’un opposant, dire la vérité en RDC est un crime. C’est le cas de Jean Bertrand Ewanga Isewanga, le Batonnier Jean Claude Muyambo, Christopher Ngoy, Kuthino Fernando, Didier Mambueni… Mais ds le cas de Daniel, il n’a pas fait du journalisme. C’est vraiment autre chose. Il ne s’est pas battu pour une noble cause. Mais il a voulu justifier l’argent, par lui reçu de qui on sait.

    Répondre
  42. Pierrot Sidiki  15 juin 2015 at 12:22

    Bien dis honorable

    Répondre
  43. nono  12 juin 2015 at 13:29

    mon frère tu exagères yo oleki Müller Luthelo na mayele? wana ekomi Jalousie ndeko ezali lisusu analyse te d’après yo Müller azali na vocabulaire te na munoko na ye? toi, tu ne t’exprimes pas bien tu es ridicule Mr. NSAFU

    Répondre
  44. nono  12 juin 2015 at 12:59

    Ce journaliste est vraiment con il mèrite la prison il défend quelqu’un son Mbadu il parle de la sorcelerie

    Répondre
  45. Tony Ntambu-Ndambi  8 juin 2015 at 10:01

    Et alors, Daniel Safu s’est exprimé en quelle qualité selon vous? Le fait d’affirmer que PUELA a usurpé son identité, est-ce un acte louable? Faire la propagande du Gouv en place en injuriant ces potentiels concurrents? Que dites-vous de cela? il ne faut pas encourager le mal…

    Répondre
  46. Junior Keto  8 juin 2015 at 10:00

    J’ai visionné cette vidéo deux jours avant vous

    Répondre
  47. Muana Mayele  8 juin 2015 at 10:00

    mr Junior Keto,regarde bien la video et vient commenter,pcq Daniel est un instrument du pouvoir,il denigre nuit et jour les opposants avc la bénediction du Gouv et aujourdhui alekani,que vient faire les opposants la dedans pcq meme durant cet exposé qui l a fait condamner,il a insulté mr Puela et les autres.On est a la fin du mandat,c est la majorité qui a bilan a defendre cad leur echec mais les opposants,tous et surtout mr Puela et consorts,nous savons qu ils ont gagné,il nous ont evité la modification de la Constitution,nous avons réussi a paralyser Kinshasa et montrer aux hommes de Kingakati que le peuple congolais ne veut plua d eux:voila donc notre bilan,nous ds l opposition et courage Hon Puela pour tn bravoure et n oublies jamais que descendant de Kasa Vubu et du vrai Simon Kimbangu

    Répondre
  48. Divine Mabiala  8 juin 2015 at 9:59

    Ici les gens confondent les choses vraiment daniel safu a agit en qualite d’un analyste politique et non comme Journaliste donc la profession n’a rien a avoir á ce sujet svp

    Répondre
  49. DenizLosale Dj'efoke  8 juin 2015 at 9:57

    La justice d’un  »pauvre  »n’est pas la même que la justice d’un » riche », bien qu’au Congo cela a dépassé le seuil de tolérance mais aussi dans le monde entier. L’essentiel pour ce journaliste était de faire passer son message, exprimer son opinion,et ce, je pense, conformément à l’article 23 de la constitution : »Toute personne a la liberté d’expression. (al.1); … » . Nous l’avons quand même compris malgré son style…vraiment…, quelque part il est en droit de déplorer certains actes, sans sentiments.

    Répondre
  50. Franck Mbula  8 juin 2015 at 9:56

    Même si on ne partage pas le style de discours de Mr Nsafu, il a le droit de prendre librement position pour le gouverneur du Bas-Congo; au même titre que ses détracteurs qui ne se cachent pas non plus pour le combattre aussi bassement. Nous sommes en politique. Si tous les coups ne sont pas permis, cette règle doit être respectée par tous les protagonistes. Sinon, on est dans la raison du plus fort. On ne va pas non plus condamner ce journaliste simplement parce qu’il emploie une forme d’expression qui ne plaît pas à tout le monde. Le respect de la déontologie n’impose pas une forme unique de journalisme. A chacun son genre! D’autres journalistes font pire que lui sur la chaîne publique. Mr Albert Fabrice Puela, j’ai regardé et écouté cet échange entre Mr Nsafu et ses confrères, que vous présentez comme l’élément constitutif du délit. Cependant, en lisant vos commentaires qui accompagnent ce vidéo, on a l’impression que Mr Daniel Nsafu a plutôt été poursuivi et condamné, de façon expéditive, pour un crime de lèse – majesté plutôt que pour une diffamation. Est-ce le fait de laisser entendre que Kabila ne termine pas ses chantiers, contrairement au gouverneur Mbadu, est-il un propos diffamatoire ou un avis, une opinion personnelle? Vous même, vous ne démontrez pas non plus en quoi ses « révélations » sur votre personne sont des contre-vérités. Loin de moi l’idée d’encourager un « défouloir » ni de partager la communication quelque peu excentrique de Mr Nsafu. Ce que je désapprouve c’est la dérive autoritaire qui s’installe dans notre pays par la répression et les intimidations de toutes sortes. Si nous voulons ériger un Etat de droit et démocratique, il faut retenir que les droits de l’homme, la liberté de la presse, la liberté d’opinion et l’indépendance de la justice en sont des piliers principaux.

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.