Matadi : deux morts après une échauffourée entre un motocycliste et un jeune homme

Matadi : deux morts après une échauffourée entre un motocycliste et un jeune homme

A Matadi, un train de mesures sécuritaires vient d’être pris à la réunion de conseil urbain restreint de sécurité tenue hier, à la mairie, au Cinépalace. Cela fait suite à l’agression mortelle de deux jeunes gens dans la cellule Soyo 4.

Un quartier périphérique de Matadi / Infobascongo

Un quartier périphérique de Matadi / Infobascongo

Nsimba Mavakala,  habitant la cellule Soyo 4, dans la commune de Matadi a  été agressé par Nkoko Mvila, un motocycliste. Il s’est longuement battu avec son bourreau qui opère avec des armes blanches en compagnie de ses six amis. Du coup, les deux ont succombé. Ce drame s’est produit dans la nuit du dimanche 26 à lundi 27 juillet, vers une heure du matin.

A Matadi, chef-lieu du Kongo Central, des habitants recourent à la moto pendant les heures tardives. Ceux qui résident dans les quartiers non urbanisés la préfèrent pour atteindre leurs domiciles. Cependant,des bandits en profitent pour opérer. ‘’Des bandits se sont infiltrés dans notre profession,regrette Bamo Bomonekene,président provincial des motocyclistes. Les motocyclistes sont là pour aider la population surtout pendant les heures tardives puisque les taximen ne travaillent plus.’’

Présidée par Jean-Marc Nzeyidio, maire de Matadi, cette réunion a accouché des mesures de sécurité notamment le bouclage qui va être déclenché  par la police.

Encadré 

A Boma, deuxième ville portuaire du Kongo Central, plusieurs cas d’insécurité sont également signalés. Le samedi dernier, un vendeur des motos a vu son lieu de vente être envahi par des hommes armés non identifiés en face de l’hôtel « premier bassin », dans la commune de Kalamu. Ces derniers ont tenté sans succès de lui prendre ses biens. Dans leur fuite, ils ont tiré en l’air.

Le dimanche dernier, huit personnes cagoulées et armées ont cambriolé la maison d’un cambiste. Ils lui  ont pris 500.000Fc (550$), 10 dollars US et deux mille Kwanza, au quartier Kimbangu. A Mvuangu, dans la commune de Nzadi, des bandits ont ravi tout l’argent de pain à un boulanger.

Cette situation vient de faire l’objet d’une réunion du conseil urbain de sécurité élargie qu’a présidé Marie Niongo Nsuami, maire de la ville. Des résolutions y sont ressorties notamment la collaboration de la population avec la police ainsi que d’autres services de sécurité.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.