Matadi: deux bandes de présumés malfrats dans le filet de la police

Matadi: deux bandes de présumés malfrats dans le filet de la police

A Matadi, chef-lieu du Kongo Central, des présumés malfrats viennent d’être appréhendés par le commissariat provincial de la police. Cette deuxième bande présentée à la presse est le résultat de l’opération « Matadi kymia » (la paix,ndlr ).

Des policiers de proximité au commissariat de Nzanza/Infobascongo

Des policiers de proximité au commissariat de Nzanza/Infobascongo

Dans l’enceinte du commissariat provincial de la police, deux groupes de malfrats sont assis à même le sol. Marcel Kitala, Damas Izona, Katumba Kombe et Serge Solomo, leur chef de bande sont venus de Kinshasa, la capitale. Se faisant passer pour un député élu de la circonscription de la Funa, Serge Solomo a loué un chauffeur qui l’a conduit à Matadi avec sa bande  » Ces malfaiteurs se promènent avec une jeep hummer immatriculée 5331AQ01. Ils avaient un ordre de mission valable pour Kinshasa mais qu’ils brandissaient à chaque stationnement sur la nationale numéro 1. Ils avaient une arme, des pierres de diamant dont l’une était vraie et un appareil pour le tester. Nous avons été informés par le procureur général’‘,raconte Philémon Patience Mushid,le commissaire divisionnaire .

Opération  »Matadi Kimya »

Le 3 août dernier, l’un de ces présumés malfrats a déposé sa plainte contre le chauffeur disant que ce dernier les déranger. Il a fait savoir au procureur qu’ils ne lui devaient plus rien.  »En m’accusant, ils se sont faits avoir. Ils NE m’ont pas payé, pourtant, nous nous sommes entendus pour 100$. Je n’ai rien sur moi. D’ailleurs, c’est le commissaire Patience Mushid qui me prend en charge », confie Luba Midiu.

Le deuxième groupe est constitué de vendeurs et consommateurs de chanvre opérant à Matadi.  »Ils sont au total 14. Pendant la fouille, nous nous sommes rendus compte que cette bande opère avec trois tenues des policiers. Les enquêtes sont ouvertes », révèle Joachim Nkindu,le commissaire supérieur principal ,commandant du commissariat urbain.

A cause de la recrudescence qui a fait surface à Matadi, le commissariat provincial de la police a lancé depuis ce deuxième semestre l’opération  »Matadi Kimya ». Du coup, des bandes d’inciviques sont démantelés par les policiers avec le concours de la population.  »La paix doit régner dans la province surtout que nous sommes à la veille des élections », tranche le commissaire Mushid Yav.

Leave a Reply

Your email address will not be published.