Albert Guillaume Ntula, éditeur du journal ‘’La cité africaine’’ s’est éteint

Albert Guillaume Ntula, éditeur du journal ‘’La cité africaine’’ s’est éteint

Editeur du journal ‘’La cité africaine’’(Citaf), Albert Ntula di Mbewa Madesa a tiré sa révérence hier dans un hôpital à Kinshasa, la capitale. Il est mort de suite d’une longue et pénible maladie. Ses confrères, en pleurs regrettent la disparition de celui qu’ils appellent ‘’le baobab de la presse congolaise’’.

Albert Guillaume Ntula

Albert Guillaume Ntula

’Il n’a pas fait l’ISTI (l’Institut supérieur des techniques de l’information) ou l’IFASIC (Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication) mais le vieux Ntula avait un cerveau d’alerte.  Il était téméraire même quand il fallait lui demander de geler des informations trop tranchantes. Il écrivait parce qu’il avait des preuves irréfutables. Il m’a donné le goût du métier et a trouvé en moi également quelque chose qu’il devait capitaliser. Il me ramènera à la Citaf. Albert Ntula n’était pas rancunier’’

Emmanuel Luzolo, journaliste à la Radio télévision nationale congolaise, chaîne provinciale et correspondant de la Citaf.

. ‘’Si je suis entré à l’ACP c’est par son canal ; évidemment au terme d’un test. Je le considère comme mon parrain professionnel. C’est lui qui m’a formé. Je lui dois tout ce que je peux avoir comme honneur’’.

Michel Bawunguk,Journaliste à l’Agence congolaise de presse(ACP) depuis plusieurs années,

’J’ai été l’un des grands lecteurs de ses articles sans le connaître. Je l’ai rencontré en 1990. Puis huit ans après, il m’a encadré. J’ai été sur les traces de son expérience. En tant que président ad intérim autrefois, le vieux Ntula a été conseiller dans l’ombre’’

Dieudonné Muaka, président de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC)

’J’ai apprécié chez Albert une intelligence très vive. Il était constant de ce qu’il faisait. C’est parmi les grands journalistes du pays. C’est une figure de proue. Il a réalisé de grands reportages avec les grands noms de ce pays. Il est une bibliothèque’’

Ami d’enfance et collègue de classe, Etienne Kusengumuna témoi

Encadré

Albert Ntula,un vieux routier

Atul pour les intimes est né le 11 mai 1945. Il a vécu au Quartier Kitomesa à Matadi, chef-lieu du Kongo Central.

Il est passé par plusieurs écoles de formation avec l’apport des aînés dans le métier au pays tout comme à l’étranger.

Albert Guillaume Ntula a débuté sa carrière à la Radio télévision nationale congolaise, alors la voix du Zaïre. Il  décide d’embrasser la presse écrite. Il travaille au ‘’Courrier d’Afrique’’, journal catholique et revient à Matadi  pour occuper le poste de directeur provincial de l’ACP, d’où il est parti pour, finalement se faire connaître dans ce domaine. Il y a gravi tous les échelons jusqu’à être nommé secrétaire général. Puis Editeur du journal ‘’Cité africaine’’. Albert Guillaume a été désigné représentant régional de la Ligue internationale des journalistes pour l’Afrique (Lijaf).

Il est mort en qualité de conseiller du gouverneur de province.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.