Matadi :un adolescent passionné de football se suicide

Matadi :un adolescent passionné de football se suicide

Un jeune garçon s’est suicidé au camp militaire Redjaf, à Matadi. Selon  ses amis, cet amoureux du ballon rond était très bouleversé du fait que son équipe n’a pas été sélectionnée pour participer à la rencontre sportive qu’organise une entreprise de télécommunication, à Lubumbashi, à l’ex Katanga.

Suicide2Ce mardi matin, une trentaine de personnes regarde avec consternation le corps de Ibrahim Mulosa pendant sur le manguier au camp militaire Redjaf à Matadi. Ce jeune garçon de 16 ans a utilisé une corde pour se pendre. Fils d’un militaire et élève en 2 ème année secondaire,Mulosa était gardien de l’équipe de football des enfants militaires.‘’Il était tellement troublé lorsqu’il a appris que nous n’avons pas été sélectionnés pour aller au Katanga. A cela s’ajoute, le manque de fournitures scolaires pour la rentrée des classes’’, rapporte l’ un de ses amis à la police.

Depuis le début de ce mois, deux suicides d’adolescents ont été enregistrés à Matadi, selon la police. Le 6 septembre, Bakebo, un garçon de 8 ans a été retrouvé mort, corde au cou sur l’avenue Nzinga Lutete , au quartier Balari, dans la commune de Mvuzi.

Des remèdes contre le suicide

Assistant technique en psychiatrie au centre mental de Matadi, Etienne Ndele a fait savoir que ‘’les causes du suicide volontaire sont dues au problème de la vie par exemple des dettes accumulées, une déception amoureuse, la perte d’un être cher, la non satisfaction. Le counseling (dialogue) ou les antidéprécèdes (médicaments) peuvent aider une personne à surmonter ses problèmes et d’éviter à mettre fin à sa vie.’’

Pour l’heure, le corps de l’infortuné est gardé à la morgue de l’hôpital général de référence de Kinkanda.

Leave a Reply

Your email address will not be published.