CENI: »…la démission du président ne peut bloquer le processus électoral »

CENI: »…la démission du président ne peut bloquer le processus électoral »

Militants des partis politiques et membre de la société civile de Matadi réagissent sur la démission de l’Abbé Apollinaire Malu Malu à la présidence de la Commission électorale nationale indépendante. Tous attendent qu’ils soient rapidement remplacés.

Logo CENI

Logo CENI

Antoinette Pale, coordonnatrice provincial du Caucus de femmes pour la paix
‘’C’est malheureux d’apprendre que le président Malu Malu démissionne en plein exercice. Nous ne pouvons pas lui en tenir rigueur sachant qu’il est malade il pouvait à tout moment démissionner à cause de son état de santé .Notre souhait est que les choses se normalisent. Le président de la République a demandé à la composante de se réunir pour proposer son remplaçant. Nous ne voulons pas que cela se passe avec beaucoup de tumultes. Que la composante fasse un bon choix’’

Christine Masengu, présidente fédérale adjointe de mouvement du peuple congolais pour la République (MPCR)
‘’C’est un signal fort pour le pouvoir en place. Un pouvoir perd sa crédibilité, sa légitimité petit à petit. Bien qu’Abbé Malu Malu ait avancé des raisons de santé, mais c’est politique. Les élections semblent être hypothétiques. Nous devons ouvrir l’œil pour que les élections se tiennent. Qu’elles ne ratent pas l’année prochaine. Que le gouvernement rende disponible les moyens financiers pour l’organisation des élections que nous voulons libres et crédibles’’

Pilate Mayizinga, membre du Parti du peuple pour la reconstruction (PPRD)
‘’Sa démission est une décision responsable vu la détérioration de sa santé. En âme et conscience, monsieur Apollinaire a pris congé de cette institution. Nous prenons acte. Nous ne pouvons pas dire que c’est une fuite en avant ou un manœuvre pour bloquer le processus électoral. Que non ! Malu Malu ne s’attendait pas à cette indisponibilité. Quand il était autrefois malade, d’autres personnes ont conduit les affaires. Que la société civile s’organise surtout que ce poste leur revient.’’

Eric Ngoma, président fédéral de renaissance du Congo (Reco)

‘’A première vue, je suis en train de déplorer le fait qu’il ait trop attendu pour démissionner. Cela pour retarder encore l’organisation des élections. Nous avons surtout besoin d’un calendrier entier. Nous pensons qu’il y a une malice. Nul n’ignore qu’en 2006, il a été un agent qui travaillait avec le pouvoir et a favorisé la fraude. Il y a lieu de croire que derrière cette démission se cache le retard des élections. Ils ont essayé de revoir la constitution, de projeter le glissement. Mais ils n’ont pas pu. Néanmoins, nous savons aussi que la CENI n’a pas cessé de fonctionner.’’

Bernadine Kitondo, secrétaire exécutif provincial de la CENI

‘’Nous savons tous que la présidence de la CENI,c’est par rapport à la composante société civile à travers les confessions religieuses. Maintenant, ce sont les huit confessions reconnues qui vont se réunir pour désigner une autre personne. La démission du président ne peut bloquer le processus électoral. Sa démission est un fait normal. La loi le prévoit. L’article 14 de la loi organique numéro 13/012 du 19 avril 2013 modifiant et complétant la loi organique numéro 10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI stipule que ‘’le mandat des membres de la CENI prend fin par
expiration du terme, décès, démission, empêchement définitif,incapacité permanente, absence non justifiée à plus d’un quart de séances pendant un trimestre, acceptation d’une fonction incompatible,condamnation irrévocable à une peine de servitude pénale pour infraction intentionnelle. L’empêchement définitif est constaté par la cour constitutionnelle à la requête du président de la CENI, après avis de l’assemblée provinciale.La personne désignée par les huit confessions religieuses ira à l’Assemblée nationale pour l’entérinement puis à la cour constitutionnelle pour la prestation de
serment et viendra rejoindre les autres.’’

Leave a Reply

Your email address will not be published.