Inga-Kinshasa : une deuxième ligne du courant en construction pour améliorer la desserte en électricité

Inga-Kinshasa : une deuxième ligne du courant en construction pour améliorer la desserte en électricité

Le plan d’action de réinstallation lié à la construction de la deuxième ligne Inga-Kinshasa du courant électrique vient de prendre son dernier virage. Une fois terminée, elle va améliorer sensiblement l’approvisionnement de l’énergie à Kinshasa. Les habitants vivants le long de cette emprise ont été indemnisés.

Cabine Electrique Snel/Photo Infobascongo

Cabine Electrique Snel/Photo Infobascongo

D’ici décembre  quatre machines sur six pour Inga 1 et cinq sur huit pour Inga II seront réhabilitées. Une deuxième ligne haute tension est en train d’être amenagée. L’équipe est déjà à Kingantoko à près de 300 km de Kinshasa. La Banque mondiale et la Banque européenne d’investissement a donné des moyens au gouvernement central. ‘’Cette ligne va tant soit peu alléger le phénomène délestage. Actuellement, la desserte en électricité de Kinshasa est de 400 mégawatt. Cette deuxième ligne va apporter 1000 mégawatt’’, confie un ingénieur civil de la Snel.

Des familles indemnisées

La Société nationale d’électricité (Snel) éprouve des difficultés dans la production, le transport et la distribution du courant. Sur 14 machines, cinq seulement fonctionnent. Conséquence, plusieurs quartiers sontprivés du courant électrique. Pour les travaux de cette ligne,des familles ont été indemnisés.‘’De 2006 personnes recensées, 1946 sont indemnisées et 60 autres ne le sont pas encore puisqu’absentes au moment de l’opération. Nous sommes un bureau d’études. Nous avons fait le paiement d’indemnisation tout le long de l’emprise de la 2ème ligne Inga-Kinshasa qui a une emprise de 80m ; 40 m à partir de la ligne médiane à gauche, à droite 40 m’’, informe Bruno Bolekymo, directeur associé gérant de Okapi Environnement Conseil.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.