Kongo Central : de moins en moins de décès maternels et infantiles dans la zone de santé de Mbanza-Ngungu

Kongo Central : de moins en moins de décès maternels et infantiles dans la zone de santé de Mbanza-Ngungu
Choisie comme zone de santé pilote dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile en Rd Congo, Mbanza-Ngungu au Kongo Central donne des résultats escomptés. prodigee iphone 7 case Les produits pharmaceutiques des premiers soins distribués gratuitement dans les ménages réduisent sensiblement la mortalité.

Depuis trois ans, la mortalité maternelle et infantile est en régression dans la zone de santé de Mbanza-Ngungu.‘’La mortalité Il est passé de 683 décès maternels sur 100.000 naissances vivantes en 2013 à 250 en 2015 et de plus de 4 % de mortalité infantile à 1,5 %’’, révèle Dr Jean Denis Nzita, médecin directeur de l’hôpital général de référence de Nsona Nkulu. outlander phone case iphone 8 plus Selon Philippe Mpululu, médecin chef de zone, le décès maternel dans la zone de santé de Mbanza -Ngungu vient de loin. new york phone case iphone 7 iphone 8 plus protective case front and back ‘’Déjà vers les années 2010, le taux était au tour de 367 décès maternel pour 100 000 naissances vivantes’ ’, renseigne-t-il.‘’Si rien n’était fait, la mortalité maternelle et infantile aurait été très élevée’ ’, avoue Dr Nzita. sticky case iphone 7 Médecin traitant au service de pédiatrie à l’hôpital général de référence de Nsona Nkulu Dr Betty Gaziala ajoute : ‘’Les enfants mourraient, les femmes enceintes n’arrivaient pas à temps à l’hôpital à cause de problème d’accessibilité géographique et financier. On a vu des femmes enceintes faire deux jours pour atteindre un centre de santé. shock proof iphone 8 plus case Malheureusement, elles mourraient parce que la complication de la grossesse n’était pas prises en charge à temps.’’

Kit salutaire

Ce matin de mai sur l’avenue coq, à Mbanza-Ngungu, Judith Kimo donne à son fils fébrile de 4 ans du paracétamol pour dit-elle, ’’faire baisser la fièvre’’. La plaquette de ce produit est contenue dans le kit familial qui porte l’inscription :‘’Sauvons la vie de 430.000 enfants de moins de cinq ans et de 7.900 mères d’ici fin 2015.’’Cette action entre dans le cadre de l’accélération des objectifs 4 et 5 du millénaire pour le développement qui vise la réduction de la mortalité de l’enfant et de la mère. L’approche initiée par l’Unicef est dénommée prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME).‘’L’idéal de cette approche est qu’une femme ne doit pas mourir en donnant la vie et un enfant ne doit pas mourir en venant au monde’’, explique le Dr Pululu.

Outre des produits pharmaceutiques contre la fièvre on y trouve,des médicaments contre la diarrhée, la malnutrition et des kits ménages consultation prénatale et accouchement. iphone 7 cases men personalised disney case iphone 7 plus ‘’Autrefois, lorsque l’enfant faisait la fièvre, on courait nuitamment dans les pharmacies. iphone 6 plus glitter case Une fois fermée, on était obligée de parcourir des kms pour atteindre le centre de santé. one direction iphone 7 plus case phone case iphone 7 marbel Ce colis a mis fin à ce stress’’, témoigne Kimo.

Pour en arriver là, le personnel de santé de Mbanza-Ngungu a fait la ronde dans le territoire en 2013 pour rechercher les vraies causes de la mortalité maternelle et infantile.

Etendre l’action

‘’Les kits familiaux appuyés des conseille des relais communautaires met à l’abri mes enfants et ces kits me permet de prévenir les fièvres et des diarrhées’’, reconnait Mireille Kilenke, une agricultrice du quartier Noki, mère de 4 enfants.‘’Si nous avions depuis longtemps ce soutien, je n’aurai pas perdu ma fille de trois ans’’, larmoie presque Priscille Lenda, une habitante de Kwuilu-Ngongo.

La réussite est aussi due l’implication de la population qui s’organise en cellule d’animation communautaire, en comité de développement rural pour promouvoir les pratiques essentielles qui sont efficace dans la réduction de la mortalité. vena iphone 7 case Les radios communautaires, elles, organisent des émissions de sensibilisation.

Mi-septembre 2015, les médecins des 31 zones de santé du Kongo Central ont évalué l’approche PCIME à Mbanza-Ngungu.

One Response to "Kongo Central : de moins en moins de décès maternels et infantiles dans la zone de santé de Mbanza-Ngungu"

  1. kembo wa kembo  30 mai 2016 at 14:36

    S.O.S
    C,est un grand travail a feliciter qui a ete fait. Mais le grand probleme reste les routes SVP, comme Kwilu Ngongo – Kimpangu – Simu nzadi et tant d,autres routes de ce territoire un des greniers de Kinshasa. Nous sommes au 21eme siecle, donc les routes de route categorie doivent etre asphaltees et non encore a terre battue, SVP…

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.