Mbanza-Ngungu : l’éducation des élèves unit enseignants et parents autour de la pomme de terre

Mbanza-Ngungu : l’éducation des élèves unit enseignants et parents autour de la pomme de terre

Dans la cité agricole de Mbanza-Ngungu au Kongo Central, des enseignants et des parents se lancent au maraîchage. Ils ont choisi une filière porteuse : la pomme de terre. La bonne scolarisation des enfants est l’objectif qu’ils visent.

Des enseignants et parents en formation sur la culture de la pomme de terre/Photo Bruno Kitsiaka

Des enseignants et parents en formation sur la culture de la pomme de terre/Photo Bruno Kitsiaka

Ce matin, des enseignants et parents motivés labourent et  dressent des plates-bandes où ils emblaveront la pomme de terre. Il est question pour eux de lier la théorie à la pratique après trois jours de formation. ‘’Elle s’est bien passée et c’est la première fois pour nous de suivre une formation sur la pomme de terre, se réjouit Albert Mata, président du comité des parents à l’école primaire  Mwala. Nous demandons à l’ONG Bien être Pour Tous (BPT) de penser aussi aux autres parents qui n’ont pas assisté à cette formation. Et que ses techniciens nous accompagnent aussi sur le terrain.’’  Angèle Mvibidulu, enseignante à l’école primaire Makamu enchaîne :’’Je ne savais pas cultiver la pomme de terre. Maintenant, je le sais et même bien la conserver. Je suis très fière de nos formateurs qui nous ont appris sur le terrain, les techniques culturales de la pomme de terre. ‘’ 

Ces formateurs sont les Ingénieurs Bruno Kitsiaka et Kazel Ngoy, spécialistes de la culture de la pomme de terre.

Grande production attendue

A cause de la modicité des salaires, les enseignants sont démotivés à enseigner les élèves. Les parents mal lotis peinent à scolariser leurs enfants. Beaucoup de ces derniers ne terminent pas l’école primaire. Depuis janvier 2016,l’ONG BPT a fait un diagnostic participatif auprès des enseignants et parents de Mbanza-Mgungu. ‘’Ils ont opté pour l’agriculture en vue de réaliser des activités pour gagner leur vie, mais il fallait choisir une culture. A l’unanimité ils ont choisi librement la pomme de terre. Certains parents qui ont l’expérience sur la pomme de terre ont convaincu leurs paires à adopter cette culture rentable’’, explique Kitsiaka. Une tonne semée de pomme de terre produit entre 15 et 20 tonnes.

Les enseignants et parents vont semer 6 Ha de pomme de terre pour cette campagne 2016. La production attendue se chiffre à 100 tonnes. Les semences des variétés améliorées de  pomme de terre importées de l’Europe par BPT et des intrants  seront distribuées aux bénéficiaires. Cette ONG en partenariat avec African future developement (AFD) met en œuvre le projet ‘’amélioration de la qualité de l’éducation en Rd Congo » financé par Comic Relief.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.