Matadi :les chevaliers de la plume rendent hommage au régulateur des medias Etienne Kusengumuna

Matadi :les chevaliers de la plume rendent hommage au régulateur des medias Etienne Kusengumuna

 

Décédé le 30 septembre dernier, Etienne Kusengumuna Teka Butuka, coordonateur provincial du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) repose à jamais au cimetière de Boko 2. iphone 8 case neo hybrid crystal 2 Les membres de sa famille, les chevaliers de la plume, les autorités politico-administratives viennent de lui rendre un dernier hommage dans la salle Nsona, à Matadi. La presse retient de lui un travailleur et un régulateur rigoureux

‘’Nous gardons les souvenirs d’un grand formateur de nombreux journalistes de la province. La presse provinciale toute entière le considérait avec référence comme une véritable icône non pour son âge mais pour ses nombreuses qualités socio-professionnelles et ses vertus. Etienne Kusengumuna a été tout pour la presse qu’il a servie avec professionnalisme tout en mettant tout le monde autour de lui pour un bel avenir socio-professionnel des uns et des autres. Tout le monde de la presse s’est ressourcé auprès de lui pour de sages conseils qu’il ne cessait de nous prodiguer pendant ses différentes séances pédagogiques…’’

Dieudonné Muaka, président provincial de l’Union nationale de la presse congolaise.

’Arrivé à la tête de la coordination provinciale de la Haute autorité des médias en 2006 et du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication en 2011, Etienne Kusengumuna n’as pas hésité un seul instant à mettre à la disposition de la jeunesse montante, à travers les diverses séances de présentation de rapport mensuel de monitoring du reste réglementaire et interventions en conférences, ateliers,… cette longue expérience pour le développement dans la province d’un journalisme d’excellence répondant à sa vision de voir la province de se hisser au rang des grands et de défendre bec et ongles à toute velléité marginalisant, et ce, malgré toutes les difficultés de la gestion de l’institution apparemment abandonnée dès 2007. Il s’est sacrifié et tenu à protéger les intérêts de la structure sans désemparer. iphone 7 cases bape Il est resté légaliste et maitre des responsabilités qui lui ont été confiées par les instances hiérarchiques du Csac et qui l’ont obligé d’héberger dans sa parcelle privée les services et, ce sans solliciter un moindre paiement…’’,

Mabanza Kukola, secrétaire provincial du CSAC

’Le journal Mbwetete est l’œuvre de l’illustre disparu, créée en 1990. mophie charging case iphone 7 plus C’était une grande entreprise qui a employé plusieurs journalistes. C’était une grande école de formation. A cet effet, Etienne Kusengumuna a initié le journaliste sur la collecte, le traitement et la diffusion de l’information, ainsi que sur l’écriture journalistique. anker iphone 8 plus touch case Il était un grand formateur. iphone 6 cases back and front Ce journal était une entité de développement en jouant le rôle de périscope qui scrutait la réalité nationale en proposant des points de vue pour l’amélioration de la marche de la société pour le bonheur de celle-ci. Kusengumuna Teka Butuka était également un agent de développement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.