Route Matadi-Kinshasa : non au surplus de poids des produits agricoles locaux

Route Matadi-Kinshasa : non au surplus de poids des produits agricoles locaux

 

Le ministère national des Infrastructures vient d’accorder un moratoire de 15 jours aux commerçants grogneurs qui utilisent la nationale n°1 Matadi-Kinshasa. Ces derniers n’admettent pas que les véhicules transportant des produits agricoles locaux soient soumis à une amende après passage sur le pont bascule en cas de dépassement.

Après cinq jours d’immobilisme de leurs camions chargés des produits agricoles locaux à Kasangulu, porte d’entrée de Kinshasa, le trafic vient de reprendre. ‘’Le montant du péage a été revu à la hausse, il  y a quelques jours. A cela s’ajoute le pont bascule. Nos produits ne sont pas importés. Nous ne gagnons presque rien’’, maugrée un chauffeur. Un autre renchérit: ‘’Un sac de fufu revient à 5 000 Fc (près de 4$), mon véhicule contient moins de 200 sacs. Je dépense déjà beaucoup d’argent pour le péage, le droit de parking, le carburant, difficile d’atteindre 1 500 000 Fc. ‘’

Ces commerçants ont été surpris d’apprendre que les véhicules qui les aident à évacuer leurs produits agricoles locaux doivent désormais passer par le pont bascule. Leur mécontentement a occasionné pour certains, le pourrissement de leurs marchandises.

Dura lex sed lex

En effet, jusque là, seuls les grands véhicules dont le barème de poids maximal va de 20 à 70 tonnes (pour 2 à 7 essieux) était soumis à cette exigence. Bien que gratuit, tout dépassement est sanctionné par une amende. L’objectif est de lutter contre la surcharge qui endommage la chaussée.

Pour Atou Matubuana, vice-gouverneur et Mambo Luamba, député provincial qui ont joué à l’apaisement, cette mesure date. ’’ A l’époque, les conducteurs des produits agricoles avaient été exemptés. Pour l’heure, Fridolin Kasweshi ministre des Infrastructures, Travaux publics et Aménagement du territoire vient d’envoyer une note circulaire pour rappeler à la société de péage de taxer les pénalités’’, ont-ils informé. Cette société doit aussi vulgariser la mesure.

Pour l’instant, un moratoire de 15 jours a été accordé.

Leave a Reply

Your email address will not be published.