Matadi : la police s’interpose à la marche initiée par des députés nationaux ce 22 novembre

Matadi : la police s’interpose à la marche initiée par des députés nationaux ce 22 novembre

Ce 22 décembre, des députés nationaux de l’opposition voire de la majorité présidentielle organise à Matadi une marche pacifique pour exiger le départ du gouverneur.  Du côté de la police, elle promet de disperser les manifestants pour préserver l’ordre public.

Sur des tracts signés par les députés Jean-Marie Mulatu, Jacques Lunguana, Muller Luthelo, Papy Mantezolo, Adrien Phoba et Fabrice Puela, ils invitent la population de la province à prendre part à la marche pacifique. L’itinéraire  est : Mvuadu-Les Copains-Assemblée provinciale. Mais cette marche risque de ne pas se tenir. La police s’y oppose. ‘’Selon notre Constitution, la police est soumise aux autorités. Mon devoir est de suspendre cette marche. Voilà pourquoi, je lance un appel aux habitants de Matadi de ne pas emboiter les pas à ces politiciens. Ils sont nos députés nationaux. Qu’ils posent le problème à l’Assemblée nationale qui à son tour convoquera le gouverneur’’, explique le commissaire divisionnaire Philémon Patience Mushid, commissaire provincial de la police.

Qui gagnera ?

Le 16 novembre dernier, des députés nationaux, élus du Kongo Central ont écrit au gouverneur de province pour l’organisation d’une marche pacifique pour ‘’ exiger la démission du gouverneur Jacques Mbadu pour son incompétence, pour le détournement de l’argent public de l’Etat, la révocation des agents des entreprises et l’arrestation des quelques- uns…’’. ‘’ En cette période de turbulence politique, je tiens au respect de la loi de l’ordre public, de la dignité humaine, des bonnes mœurs. La population doit vivre calmement, librement et vaquer à ses occupations’’, tranche Mushid. Une réponse qui rejoint celle déjà donnée le 4 novembre par la mairie de Matadi dans un communiqué officiel : ‘’Toute sorte de manipulation publique sur toute l’étendue  de Matadi est interdite.’’

Face à la détermination de ces députés et de leurs électeurs, la tension risque d’être forte.

 

One Response to "Matadi : la police s’interpose à la marche initiée par des députés nationaux ce 22 novembre"

  1. Kembo wa Kembo  22 novembre 2016 at 14:04

    S.O.S
    Qu,on laisse les Ne-Kongos en paix SVP… Qu’est ce que le peuple qui les votes a recu d’eux?
    Les routes sont toujours en terre et parfois meme n’existent pas dans certains coins de la province, et demain ils viendront encore chercher des voix a ce peuple pour etre vote… Notre classe politique du Kongo Central doit changer obligatoirement… Plus question de votser ceux qui sont la aujourd’hui car ils n’ont rien fait pour le Kongo Central…. SVP Tous les Ne kongos doivent barrer la route a ces mafras deputes, egoistes, plein d’ambitions avares

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.