RDC: le président Kabila annonce la nomination d’un Premier ministre dans les 48 heures

RDC: le président Kabila annonce la nomination d’un Premier ministre dans les 48 heures

 

Le président de la République Joseph Kabila vient de s’adresser aux Congolais à travers les deux chambres du Parlement réunis en Congrès. Il a répondu aux deux points qui empêchent l’application de l’accord du 31 décembre 2016 par l’annonce de la nomination d’un Premier ministre dans les 48 heures et par la poursuite des tractations pour désigner une personne consensuelle qui présidera la Conseil de suivi du cet accord.

‘’Comme relevé dans mon message de novembre 2016 et tenant compte  du fait que  le pays ne doit plus être l’otage  des intérêts personnels et du positionnement des acteurs politiques. Le Premier ministre sera impérativement nommé dans les 48 heures’’, annonce Joseph Kabila dans un discours de 30 minutes. A ce propos, il invite le Rassemblement ‘’à surmonter ses querelles intestines et à harmoniser les vues sur la liste des candidats Premier ministre requis et souhaité depuis plusieurs mois en vue d’accélérer le processus de formation du gouvernement d’Union nationale’’.

Au sujet du poste du président du Conseil national de suivi de l’accord du 31 décembre, le président de la République, a demandé aux deux chambres du Parlement ‘’d’adopter rapidement la loi y relative et en même temps, d’accélér des tractations au sein de la classe politique pour désigner une personnalité consensuelle’’.

’Les élections auront bel et bien lieu’’

D’autres points ont aussi été abordés par Joseph Kabila dont les élections et ce, sans pourtant rassurés qu’elles se tiendront cette année comme prévues. ‘’Les élections auront bel et bien lieu. Que ceux qui en doutent encore soient rasssurés.Tout sera mis en œuvre pour atteindre cet objectif conformément au calendrier fixé par la CENI. L’accord du 18 octobre et celui du 31 décembre ont dégagé le consensus sur les séquences des élections. Après l’adoption de la loi sur la répartition des sièges, plus rien n’empêchera la tenue des élections’’, lance-t-il.

Au sujet de l’insécurité au Kasai central, il a annoncé le rétablissement de l’autorité de l’Etat, la lise en place d’un centre opérationnel, la présence accentué du gouvernement et la prise des sanctions à l’encontre de ces auteurs. En effet, dans cette partie de la République la milice de Kamuina Nsapu se heurte aux forces de l’ordre depuis plusieurs mois.

Le président de la République a aussi demandé à l’Assemblée nationale et au Sénat d’adopter dans un bref délai  la nouvelle loi sur la fiscalité, sur le partenariat public-privé et la finalisation de la révision de certaines dispositions du Code minier. Et de conclure :’’la RDC n’a pas vocation à sombrer mais à émerger. Je suis convaincu que grâce à l’engagement de tous, nous saurons surmonter les défis qui se présentent à nous et notre pays subsistera aux prédictions apocalyptiques et malveillants de ses détracteurs.’’

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.