Kongo Central:Simon-Floribert Mbatshi scelle un parténariat avec une structure Belge de transformation des produits agricoles pour une création de 350 emplois à Nsioni

Kongo Central:Simon-Floribert Mbatshi scelle un parténariat avec une structure Belge de transformation des produits agricoles pour une création de 350 emplois à Nsioni

Technology for development(T4D),une structure Belge qui appuie les activités entrepreneuriales pour le développement du secteur agricole dans les pays du Sud s’installe à Nsioni au Kongo Central. Elle va aider à produire de l’huile de palme et palmiste. C’est le fruit du partenariat qui vient d’être scellé  entre cette structure et la Société congolaise des ressources renouvelables(Socores) du député Simon-Floribert Mbatshi. Une aubaine pour les paysans.

A Lukula dans la résidence de Simon-Floribert Mbatshi l’ambiance est à la fête. Des habitants ont appris que quelque chose sera fait en leur faveur. Ils fourmaillaient.

Daniel Adam, représentant de T4D signe le partenariat avec Simon-Floribert Mbatshi,patron de Socores.  »Dès août, nous démarrons les activités avec l’installation de l’usine d’extraction à Nsioni », informe-t-il.

Les entrepôts seront basés à Lukula à 15 km de Nsioni.

Il sera question dans un premier temps de produire de l’huile de palme et palmiste avec la noix de palme des paysans. »Cette activité permettra de créer 350 emplois d’ici à décembre », se rejouit Mbatshi, ancien gouverneur du Bas-Congo(aujourd’hui Kongo Central) qui durant son mandat s’évertuait à drainer des investisseurs pour donner de l’emploi aux jeunes et créer la classe moyenne.

Projet bien accueilli

T4D et Socores vont travailler avec la Coopérative de production et de commercialisation des produits paysans du Mayombe(coprocom). Cette dernière gère 40 organisations de base qui exploitent des cultures pérennes(café, cacao et huile de palme). »Nous allons signer des contrats avec des villages  du territoire de Lukula dans un rayon de 20 km. Nous achèterons des régimes d’huile de palme pour produire de l’huile de palme et palmiste de qualité », explique Willy Phanzu, directeur gérant de la Coprocom.

Il est aussi prévu la production du biocarburant et des aliments pour betails. Pour encourager les paysans,les 10 premiers qui produiront un tonnage important auront des cadeaux(congélateurs,générateurs…) et leurs soins médicaux seront pris en charge.  »Nous ne pouvons qu’accueillir à bras ouvert un tel projet qui prend en compte la réhabilitation des écoles et d’autres infrastructures car,Lukula était le coin le plus industrialisé de l’Afrique centrale », conclut Phanzu.

Encadré

Lukula:Simon-Floribert Mbatshi s’enrôle et invite la population à lui emboîter le pas

 »Je vous demande de vous faire enrôler comme moi.Cela nous permettra notamment d’obtenir un grand nombre de sièges ». C’est l’essentiel du message que le député Mbatshi a adressé aux habitants de Lukula. Ces derniers étaient venus par milliers. L’élu de Lukula était accompagné de son épouse Jacqueline Mbatshi.

Autre message  aux habitants:ne pas céder à la manipulation politicienne et ne pas laisser aux ennemis de la paix d’envahir le pays.

 

 

One Response to "Kongo Central:Simon-Floribert Mbatshi scelle un parténariat avec une structure Belge de transformation des produits agricoles pour une création de 350 emplois à Nsioni"

  1. Andre jacques Lelo  30 juin 2017 at 13:15

    Un tel projet est utile pour notre coin dans la mesure ou, il va générer des emplois aux jeunes qui doivent s’organiser pour prendre tant soit peu leur responsabilité parentale entre leurs mains; étant donné que les sociétés telles que Agriumbe à Luki, Makwesa à Mpatu etc n’existent plus, nous avons compris bien après que leur contrat était emphytéotique, allez y Muene Mbatshi pourvu que celui-ci ne s’inscrive pas sur la même logique qu’autrefois avec ces sociétés précitées.In fine, pensez aussi à ériger des camps des jeunes paysans autour des grandes paroisses du Mayumbe, ou ces jeunes là vont se concentrer afin de produire au maximum ce que ce projet aura besoin comme produits.

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.