Kinshasa:des contradictions sur les présumés auteurs des attaques des cachots,prison et du marché central

Kinshasa:des contradictions sur les présumés auteurs des attaques des cachots,prison et du marché central

La Police nationale congolaise(PNC) vient de presenter des présumés auteurs des attaques des cachots,de la prison de Makala et du marché central de Kinshasa.Pour elle,il s’agit des membres du mouvement Kamuina Nsapu,de l’UDPS et des motards communément appelés »wewa ».Mais ces informations sont diamétralement opposées à celles déjà données par le ministre de la Justice.

Devant un parterre de hautes autorités politico-administratives,militaires,policières…la police présente 15 présumés innocents(dont une femme).Tous sont très proprement habillés. Parmi eux,un est accusé d’avoir poignardé l’administratrice du marché central de Kinshasa.Il est présenté comme étant un  étudiant de la 2eme graduat de l’Institut superieur des techniques médicales de Kinshasa(ISTMK) et le pivot de l’attaque du marché central de Kinshasa et autres attaques. D’autres sont accusés d’avoir causé l’evasion des détenus et prisonniers dans des cachots et au centre pénitentiaire et de rééducation de kinshasa et toutes ces cinq attaques dans un espace de deux mois.  »Ces assaillants sont membres d’un réseau terroriste ayant agis sous le label de Kumuina Nsapu et instrumentalisés par certains politiciers au nombre desquels il y a:un fêticheur,des miliciens venus implanter ce mouvement( Kamuina Nsapu) à Kinshasa,des militants de l’UDPS et des conducteurs des motos »,charge le Colonel Muana Mputu,porte-parole de la police.

Des contradictions

Mais ces informations sont en contradiction avec celles déjà données par Alexis Thambwe,ministre nationale de la Justice.Pour lui,les attaques des cachots et prisons qui ont occasionné des morts,des évasions et des dégâts matériels importants sont l’oeuvre de Bundu dia Mayala de Ne Muanda Nsemi.

S’agisant de l’attaque du marché central,elle avait aussi été revendiquée sur youtube par un groupe dénommé  »La frappa ».

Des têtes mises à prix

Pour le porte-parole de la police,les présumés innocents assaillants présentés ne sont qu’un échantillon car beaucoup sont en escapade.Leurs têtes sont mises à prix:2 000$ à toute personne qui donnera une information qui permettra une identification d’un assaillant et 10 000$ à celle qui en capturera un.

Leave a Reply

Your email address will not be published.