RDC:la police donne sa version et le bilan des échauffourées entre les militants de BDM et les forces de l’ordre

RDC:la police donne sa version et le bilan des échauffourées entre les militants de BDM et les forces de l’ordre

Quelques heures après les altercations qui viennent d’avoir lieu entre les militants de Bundu dia Mayala(BDM) et les forces de l’ordre à Kinshasa et au Kongo central,la police donne sa version des faits et le bilan provisoire.

Selon le communiqué signé par le Colonel Muanamputu,porte-parole du commissaire général de la police,il s’agit des assaillants BDM.Munis des bandeaux rouges,ils récitaient des prières et entonnaient des slogans hostiles contre les institutions légalement établies. Ces assaillants étaient munis des calibres 12 et des armes blanches.

Pour la police qui souligne avoir été professionnelle en usant des gaz lacrymogène,le bilan humain provisoire fait état de 12 morts(quatre à Ndjili,deux au marché de la liberté à Masina,un à Matete et cinq à Selembao).Pourtant, des sources évoquaient aussi des morts à pigeon à Binza.Mais comment justifier des morts du côté de BDM juste avec des gaz lacrymogène?

Bilan peu exhaustif

Le communiqué parle aussi du lynchage du commissaire supérieur adjoint Dibwa,commandant du commissariat de Selembao nord. »Son état de santé est critique », précise-t-il. Et de poursuivre: » Un autre élément de la police a reçu un coup de calibre 12 à bout portant du côté des organes génitaux. »

Parmi les morts,il y a le commissaire principal Ilunga,commandant second de l’ escadron mobile d’intervention de la Funa.

Au Kongo central,le communiqué parle des assaillants qui sont allés à la marie et de deux morts à Matadi du côté des inciviques et de trois policiers grièvement blessés. Des sources, par contre,parlent de trois morts et des manifestations à Mbanza Boma,Lukala,Kimpese,Sekebanza ,Moanda et Tshela.

4 Responses to "RDC:la police donne sa version et le bilan des échauffourées entre les militants de BDM et les forces de l’ordre"

  1. Enerstine  12 août 2017 at 17:21

    Honte à vous.Ce n’est plus Ben Tshimanga! Vous êtes nés avant la honte.

    Répondre
  2. Patrick  12 août 2017 at 17:19

    Police à la solde du pouvoir.Pfff!

    Répondre
  3. Everson Elang  12 août 2017 at 17:18

    Ce que j’aime dans cet article,c’est la confrontation des informations de la police à la réalité du journaliste.Le journaliste ne doit pas se faire l’écho des autres.Sincères félicitations.

    Répondre
  4. wata  8 août 2017 at 12:56

    Le mois de Decembre ça s’annonce tres mal, KIADI KI BENI, NZAMBI VUANDA NA BETO.

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.