Kongo Central:plus que 48 heures pour les jeunes licenciés de postuler comme jeune professionnel et devenir fonctionnaires

Kongo Central:plus que 48 heures pour les jeunes licenciés de postuler comme jeune professionnel et devenir fonctionnaires

Le compte à rebours a commencé. Il ne reste plus que deux jours aux licenciés du Kongo central pour postuler comme jeune professionnel.Il s’agit d’un projet de la Banque mondiale en parteneriat avec le gouvernement congolais pour rajeunir la fonction publique. Quarante  jeunes seront retenus après test.

Deux sites sont disponibles pour postuler:www.fonctionpublique.gouv.cd et www.sodeico.org. La date limite est le 15 septembre 2017. Le test aura lieu en province.Les 40 candidats du Kongo central iront grossir le nombre d’autres candidats des provinces.Ils seront au total  1000 jeunes. La formation durera deux mois et les étudiants suivront une formation de quatre mois.  »Nous demandons aux jeunes du Kongo central qui repondent au criterium de postuler ainsi que ceux d’autres provinces pour donner un caractère national à ce recrutement »,a invité Armelle Mugobe,conseillère du ministre national de la Fonction publique. Soutenue par le Corps des jeunes volontaires(CJV),la délégation qu’elle conduisait a parlé à plusieurs jeunes de Matadi.

Selon nos sources,après la formation, les jeunes sont embauchés au grade d’attaché de bureau de première classe avec 900$ comme salaire.Ce projet est financé par la Banque mondiale. Ce qui motive les jeunes.  »Ca fait trois ans depuis que j’ai terminé mes études sans avoir l’occasion de travailler.Avec ce projet,j’ai un emploi sûr »,se réjouit Ephraim Nyimi,licencié en droit. Maruis Ngoma enchaîne: »je suis content car cette fois-ci,on a pensé à nous au Kongo Central car,nous n’avions pas l’information. »

Rendre national le recrutement

Lancé en 2009,les candidats de Kinshasa, à majorité, se présentaient à ce programme. A ce jour,704 fonctionnaires en sont bénéficiaires. C’est ainsi que pour cette Session,des équipes se sont rendues dans les provinces en vue d’une sensibilisation.

En effet,les cadres et agents ont pour la plupart atteint plus de 60 ans. La Banque mondiale a déjà mis à disposition des moyens pour leur mise à la retraite.

Après  la Banque mondiale,l’État congolais doit prendre le relais de ce projet.

Leave a Reply

Your email address will not be published.