Kongo central: la suspension des plénières de l’Assemblée provinciale étonne

Kongo central: la suspension des plénières de l’Assemblée provinciale étonne

Le vice-Premier ministre de l’Intérieur Henri Mova, suspend les plénières de l’Assemblée provinciale du Kongo central pour des raisons d’enquête. Si la décision étonne certains habitants, elle est jugée de cabale par d’autres.

Plusieurs policiers gardent désormais l’Assemblée provinciale. Plus personne à accès à l’hémicycle : le vice-Premier ministre a suspendu les plénières.

‘’Le vice-Premier ministre de l’Intérieur suspend l’Assemblée provinciale pour des raisons d’enquête pendant que le gouverneur continue à vaquer à ses occupations. Cela n’a pas de sens’’, lance une habitante de Matadi. ’’ J’ai appris que Mova a suspendu l’Assemblée provinciale. Mais la lutte continue’’, ajoute un membre de la société civile.

Ces réactions ajoutées à ce qui fusent sur les réseaux sociaux témoignent du malaise qui règne au Kongo central.

’’ Coup monté réussi…’’

Le 30 mars dernier à Matadi, jour de l’ouverture de la session de mars à l’Assemblée provinciale, des jeunes aux couleurs et insignes du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie(PPRD) s’en sont pris à la police. Celle-ci leur avait interdit d’accéder à l’hémicycle. Cela a couté la vie à un jeune, des véhicules des autorités ont été vandalisés. Les notables Ne Kongo avait condamné ces actes. Ils avaient exigé une enquête indépendante, des sanctions contre leurs auteurs, des mesures conservatoires contre les autorités politico-administratives dont le silence  coupable était plus qu’éloquent selon eux.

Mais la suspension des plénières n’étonne pas d’autres personnes. ’’ Coup monté réussi. Vive la RDC. Nous les attendons rentrer dans la ville portuaire pour les accueillir à bras ouvert afin de leur primer du bon travail dans la province. Félicitations’’, ironise Damas Tukadiawu sur Facebook. ‘’ La motion étouffée’’, lance  Adèle Ndongala.

Cette situation pousse aussi certaines personnes à railler les députés provinciaux. ‘’On ne récolte que ce que l’on a semé’’, rappelle un habitant. Il évoque une complaisance entre l’organe délibérant et l’exécutif.

One Response to "Kongo central: la suspension des plénières de l’Assemblée provinciale étonne"

  1. Bernard  9 avril 2018 at 13:14

    les députés ont e berger le lionceau voila il a grandit et il les a bouffes. n’est ce pas ce la même assemble qui protéger mbadu? et maintenant mbadu les a montrer qu’il est réellement lourd. ( ETEYA BANGO)

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.