Kongo central: Chantal via, veut lutter contre le viol des enfants

Kongo central: Chantal via, veut lutter contre le viol des enfants

Journaliste à la Radio télévision nationale congolaise (RTNC), Chantal Via entre en politique par le  ministère provincial de la Communication et medias, affaires sociales, genre et famille le Kongo central. Elle est la seule femme dans le  gouvernement Matubuana sur dix ministres. Elle est préoccupée notamment par le viol des enfants, monnaie courante dans sa province. Son parcours riche devrait l’aider à mieux piloter ses portefeuilles.

Chantal Via

Photo Infobascongo

Via remise et reprise

Photo Infobascongo

Remise des classeurs contenant des dossiers du ministère de genre et affaires sociales, poignée de main, Florent Masaki cède son fauteuil à Chantal Via.  La remise et reprise est empreinte de cordialité. Des femmes se sont invitées à l’évènement.  Elles sont venues soutenir cette seule femme du gouvernement. Des youyous se font entendre, des chants sont entonnés. La présentatrice du journal télévise de 20h de la chaine nationale transmet ses volontés. ‘’ En ce qui concerne le genre, nous allons nous lancer dans ce programme de la promotion et de la protection de la femme et de l’enfant. Nous allons travailler avec les partenaires dans la province ainsi que le ministère de la Justice en ce qui concerne les viols des enfants, promet cette mère de famille. Il y a un sérieux problème dans la province à ce sujet. C’est aussi le cas au niveau national. Nous allons travailler avec le ministère de la Justice pour lutter contre ce fléau. Avant d’être femme, nous sommes d’abord enfant. ‘’

Parcours intéressant

Pour réussir sa mission, la ministre compte sur les medias qui font aussi partie de son secteur. ‘’  La famille communicationnelle, c’est ma famille, reconnait-elle. Je compte sur l’accompagnement de tous les journalistes. ‘’  Dans ce secteur, cette ancienne de l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication draine vingt ans d’expérience au sein de la RTNC où elle est chef de service. Elle a travaillé dans plusieurs cabinets comme attaché de presse et conseillère en communication (Commerce extérieur, Affaires foncières, Justice, Genre, famille et enfant…) Consultante au Bureau central de coordination (BCCO), elle est productrice d’un mini-film sur les jeunes professionnels.

Le troisième portefeuille de Via est les affaires sociales. Ce qui rime curieusement avec son coté social. Sur le boulevard du 30 juin a Kinshasa, elle est connue par les jeunes vendeurs ambulants. Beaucoup tiennent leur commerce grâce aux moyens qu’elle leur a donnés.  Il n’ y a pas qu’ eux. Ils sont nombreux  à bénéficier de son soutien.  Ikele,fonctionnaire congolais à la Cour pénale internationale au Pays- bas se souvient d’elle: ‘’  Elle mérite d’être accompagnée. Je me rappelle lorsque nous nous rendions à l’église La Parole du Salut à Ngaliema ( ou elle prie aussi )avec ma femme et les enfants. Elle ne nous connaissait pas mais ne voulait pas nous laisser sous le soleil .‘’

Via remise et reprise

Photo Infobascongo

Chantal Via dit sa gratitude au gouverneur intérimaire pour le choix porté sur sa personne afin de l’accompagner dans ce vaste programme de reconstruction du Kongo central qui, du reste, reconnait-elle ‘’ est le programme du président de la République‘’.

          Papy Matumpa

 

One Response to "Kongo central: Chantal via, veut lutter contre le viol des enfants"

  1. wata  10 septembre 2018 at 15:12

    Bonne chance maman chantal via

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.