Le mode opératoire des assistants et assistants sociaux déjà au Kongo central

Le mode opératoire des assistants et assistants sociaux déjà au Kongo central

Les assistantes et assistants sociaux intervenants dans les escadrons de Protection de l’enfant et prévention contre les violences sexuelles(PEPVS) et prévention des violences sexuelles et dans les institutions publiques et privées à caractère sociale(IPPCS) du Kongo central sont en formation à Matadi.Organisée par le Bureau international des droits des enfants(IBCR),elle porte sur leurs rôles et leurs responsabilités en matière de protection de l’enfant.Cela va les aider à mieux diffuser le mode opératoire.Le coup d’envoi de cet atelier a été donné par Chantal Via,ministre provincial des Affaires sociales.

La matière qu’ils apprennent pendant trois jours porte sur:les résultats de la collecte des données auprès des assistantes et assistants sociaux,les principes de protection de l’enfant encadrant l’intervention des assistantes et assistants sociaux,leurs interventions auprès des enfants au sein des escadrons PEPVS et IPPCS et sur les outils à utiliser dans l’accompagnement d’un enfant dans ces structures. « Cela répond à l’impératif de les former en vue de l’accompagnement des filles et garçons de la province »,explique Chantal Via.

Important mode opératoire

La ministre Chantal Via à l'atelier de formation des assistantes et assistanta sociaux sur le mode opératoire à Matadi/Photo Infobascongo

La ministre Chantal Via à l’atelier de formation des assistantes et assistanta sociaux sur le mode opératoire à Matadi/Photo Infobascongo

Ce mode opératoire est diffusé cinq mois après sa validation à Kinshasa au terme d’un atelier appuyé par le projet »Batela Mwana »(Protéger l’enfant,Ndlr » et l’expertise du IBCR.C’est un cadre de référence qui oriente avec précision les différentes interventions des assistantes et assistants sociaux conformément aux exigences de performance et de qualité des services,et dans le respect des principes directeurs de la protection de l’enfant.Il les oriente également dans leurs interventions en faveur de l’enfant,décrivant son évolution,les rôles et les responsabilités de celui-ci à chaque étape au sein d’un escadron PEPVS et dans les IPPCS.Le mode opératoire apporte aussi des outils pouvant être utilisés par les assistantes et assistants sociaux dans le cadre de leurs fonctions. »Son application effective favorisera l’accès des enfants à des services de sécurité et sociaux plus respectueux des principes de la protection de l’enfant »,ajoute Emille Darribère Mbumba,chef de projet IBCR.

Renforcer les connaissances

L’atelier connait la participation des responsables de la Direction des interventions sociales pour la protection de l’enfant(DISPE),du corps des assistants sociaux(Caso) et de la police. Les assistantes et assistants sociaux eux,sont de Matadi,Boma et Mbanza-Ngungu. Le mode opératoire leur sera remis le samedi à la fin de l’atelier. « Je vous remercie pour votre présence et pour votre engagement dans le domaine de la protection de l’enfant avec l’espoir que cet atelier permettra de consolider davantage vos compétences grâce aux connaissances que vous allez acquérir »,a souhaité la ministre provincial des Affaires sociales.

Leave a Reply

Your email address will not be published.