Funérailles de Léonard Fuka Unzola:la tribune des pamphlets des politiciens du Kongo central

Funérailles de Léonard Fuka Unzola:la tribune des pamphlets des politiciens du Kongo central

A Matadi,les funérailles de Léonard Fuka Unzola que l’on appelait affectueusement « Papa Fuka » se sont transformées en lieu de règlement de compte. Une attitude qui démontre clairement la division qui mine les Ne Kongo(Ne kongo,originaire du Kongo Central,Ndlr)

– A la place Damar en ville basse à Matadi noire de monde où la dépouille mortelle de Léonard Fuka est exposée,des figures de proue Ne Kongo de divers horizons sont présents. Beaucoup attendent témoigner sur l’illustre disparue. Mais, c’est sans compter sur la restriction du protocole. Atou Matubuana,gouverneur ai est premier à prendre la parole. Il se limite à faire le panégyrique de Fuka. Professeur,Luzolo Bambi ,ancien conseiller de Joseph Kabila en charge notamment de la bonne gouvernance est celui qui commence à jeter le pavé dans la marre.  » Fuka Unzola a passé toute sa vie au service des autres. Il nous laissse le message de la cohésion. Si la province regresse,c’est à cause des disputes »,relève-t-il. Le professeur enchaîne: »L’indice de développement de notre province est faible La bonne gouvernance de Fuka Unzola peut servir de leçon. Cultivons l’unité car c’est dommage ce qui se passe. »
Du coup,certains Ne Kongo assis sous des tentes chuchotent. Ils se demandent pourquoi la parole lui a été donnée. Ils se disent plus matadiens que lui. » Et quand le député Deo Nkusu, ancien vice-gouverneur prend la parole,c’est révélateur. « Ce n’est pas un ancien collègue qui nous quitte mais mon idôle. C’était un homme extraordinaire. Mbuta Luzolo vous l’avez dit: la bonne gouvernance. Les Bakongos ne contrôlent plus leur province. Regardez ce qui s’est passé pendant les six ans »,fait-il dessiller l’assistance. Il est applaudi. Il poursuit: »Je veux que l’on se réconcilie. Mbuta Fuka venait parfois dans mon bureau pour me demander quand est-ce que la paie interviendra. Il fallait payer le 20 de chaque mois. Aujourd’hui, l’Onatra ne paie pas(14 mois d’arriérés),l’Etat ne paie pas(le gouvernement n’a pas été payé depuis deux mois),la faim à Matadi,c’est la catastrophe. » Il termine en demandant aux Ne kongo de reprendre leur province: »Peu importe le gouverneur qui sera élu demain,que les leaders n’aillent plus mendier ce poste à Kinshasa. Je préfère rester député provincial dans la liberté que gouverneur dans l’esclavage. »

Réponse du berger à la bergère
Jean-Claude Mvuemba,élu de Kasangulu est le dernier à prendre la parole. Son témoignage est une réponse à ses dévanciers. »Les gens parlent de réconciliation. Personnee n’est contre cela. En 2006,l’opposition était majoritaire à l’assemblée provinciale. Mais le ticket Fuka-Nlongi-a-Kongo(Ne Muanda Nsemi) n’a pas été élu. Aujourd’hui,vous voulez vous plaindre?Cessez de mentir! »,ordonne-t-il.
Que de diatribles pendant ses funérailles,illustration de la fissure entre les Ne Kongo.
« Papa Fuka » lui,répose à Kitadila à l’entrée de Matadi vers six virages.

One Response to "Funérailles de Léonard Fuka Unzola:la tribune des pamphlets des politiciens du Kongo central"

  1. Albert KISUKIDI  13 février 2019 at 21:37

    Au moins tout le monde sait qu’il y a un problème énorme entre les frères et les soeurs des mêmes clans qui constituent le NKANGU wa KONGO (le peuple congolais). L’Esprit MIKA MIA MBUA avait disparu.
    Quand les enfants d’une même famille ne croient plus en eux-mêmes en s’en remettant à l’extérieur pour gouverner la maison c’est signe de menace de perte de la maison et de la dispersion des membres de la famille.
    Tout le monde le sait, donc il faut arriver à résoudre ce problème

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.