RDC:Yerodia Abdoulay Ndombasi le compagnon de lutte de Laurent-Désire Kabila est mort

RDC:Yerodia Abdoulay Ndombasi le compagnon de lutte de Laurent-Désire Kabila est mort

Selon un membre de sa famille,le Sénateur Yerodia est mort vers 5 heures à l’hôpital du cinquantenaire de Kinshasa. Le compagnon de Mzee Laurent-Désiré Kabila était malade.

Les Congolais se réveillent ce matin avec une nouvelle triste: la mort de Yerodia Ndombasi. Selon cette même source familiale,c’est depuis la semaine passée qu’il était interné à l’hôpital du cinquantenaire des suites des problèmes pulmonaires.
Depuis plus de deux ans,cet ancien vice-président de la République n’était presque plus visible à cause de la maladie. A 86 ans,elle l’avait rongé jusqu’à restreindre ces mouvements.

Un personnage comique

Beaucoup se souviennent de sa célèbre phrase où il demandait dans son patois aux habitants du Kongo central,sa province de ne pas donner ne serait-ce qu’un morceau de manioc aux agresseurs de la RDC. En effet, en 1998,le président Laurent-Désiré Kabila est victime des répressailles des officiers rwandais qu’il venait de chasser. « Sale vermine »,les avait qualifiés Yerodia,ministres des Affaires étrangères s’attirant la foudre de la communauté internationale.
A chaque fois qu’il prenait la parole,il usait toujours de son sens comique. Lorsque sous le gouverneur Simon Mbatshi en 2008 il sera invité notamment en tant que patriarche Ne Kongo(Originaire du Kongo central,ndlr) à permettre la desserte du courant à Madimba,son terroir,il doit couper le ruban symbolique devant la cabine. Quand on lui apporte du vin de palme en vue d’asperger au sol en signe de reconnaissance aux ancestres,il reste égal à lui-même. Pendant que plusieurs n’en boivent jamais,lui en prend une gorgée. Du coup,il lance: »C’est très bon.Gardez-en pour moi ». Il va le reclamer plustard. Et,Joseph Kabila,il le désignait parfois par le terme Kindende(Petit enfant ,une des varientes du kikongo,Ndlr).
Elu Sénateur en 2006 pour le compte de sa province,il n’a jamais pris la parole à la chambre haute.Son style: le port du gilet contraste avec le règlement qui exige le costume.

Un ami fidèle de Mzee

Ce compagon de lutte de Mzee ne s’est jamais remis de l’assassinat du « soldat du peuple » à en croire un Ne Kongo qui le cotoyait. A chaque anniversaire de sa mort le 16 janvier, il faisait le déplacement du mausolée.Mais depuis ces deux dernières années,il n’y allait plus.
Selon une source,il laisse une fille unique qu’il a eue dans sa jeunesse. Sa femme espagnole Gloria est restée tout ce temps à son chevet.

Leave a Reply

Your email address will not be published.