Élections du gouverneur et sénateurs au Kongo central: le billet interpellateur de « l’Honorable Nkazi ya Kanda »

Élections du gouverneur et sénateurs au Kongo central: le billet interpellateur de « l’Honorable Nkazi ya Kanda »


 « …le peuple d’abord ! » : Que sais-je ?

Cette réflexion est celle d’un Ne Kongo(Ne Kongo, originaire du Kongo central, Ndlr). Pour des raisons d’anonymat, nous l’appellerons Nkazi ya Kanda. C’est un patriote qui, à la veille des élections des gouverneurs et  sénateurs s’inquiète de l’ampleur du phénomène « monnayage des voix ».

Je m’appelle « Nkazi ya Kanda », élu de la circonscription électorale de « Mbengo Mbengo », territoire de Mambote dans la province de Mavimpi.

Depuis mon élection mes électeurs m’appellent « Honorable ». Oui, je dis bien  « Honorable »  et donc « GRAND ELECTEUR » pour les élections de second degré.

Quel honneur !

Honneur qui me fait tressaillir  de joie mais qui m’interpelle aussi chaque fois que je rentre à ma base, celle qui a fait de moi ce que je suis devenu aujourd’hui.

Mes électeurs m’interpellent et ne cessent de me rappeler : «  n’oubliez pas, honorable, de réaliser toutes les promesses que vous nous avez faites tout au long de votre campagne électorale : écoles sans bancs, centres de santé sans médicaments de base, routes délabrées, tracasseries fiscales, administratives, jeunes sans emploi en hausse….. ».

Je sais et ça me revient à l’esprit : …le peuple d’abord !

Je sais que j’ai pris effectivement l’engagement  de représenter valablement  la population au sein de notre Assemblée provinciale et de plaider en faveur de ses préoccupations.

Je sais qu’à ce titre, je lui suis « redevable » car si j’ai bénéficié de sa confiance, c’est parce qu’il avait compris que je ne briguais pas l’Assemblée provinciale pour des intérêts personnels mais plutôt communautaires.

Je sais maintenant  que, loin d’être un simple slogan, « … le peuple d’abord » est plutôt un message interpellateur  à l’instar de  ce slogan des temps immémoriaux : «  SERVIR et non se SERVIR ».

Je sais qu’en ma qualité d’opérateur économique, aujourd’hui  « DEPUTE », je n’ai jamais présenté mon fichier fiscal auprès des services compétents mais je tiens à sauver ma condition de casier vierge qui a fait que je sois élu aujourd’hui.

Mais voilà que, depuis quelques semaines, des tweets circulent dans divers réseaux sociaux. 

Ils parlent du monnayage des voix de  « « GRANDS ELECTEURS » à la veille d’élection de futurs gouverneur et sénateurs des provinces. Un véritable défi pour nous car, le moment est venu pour prouver à nos électeurs le degré de notre probité, de notre maturité politique.

Je sais, comme vous, qu’au-delà de toutes ces pratiques de corruption, c’est notre mission constitutionnelle  qui risque d’être  compromise et le peuple serait prêt à nous retirer sa confiance avant notre travail ne puisse commencer réellement.  

Je sais que tous les yeux de nos électeurs sont largement dirigés vers nous et sont prêts à nous désavouer.  Quelle serait notre honte !!!

Je sais enfin qu’aucun Grand Electeur, comme moi, ne sera en mesure de répondre à ses électeurs si, deux mois après notre installation, ils rentrent  dans leurs bases respectives avec le « look »  auquel certains médias ainsi que les réseaux sociaux  ne cessent de faire allusion?  

Je sais et je  commence à comprendre, ce jour, qu’une fois l’élection remportée, le travail du député commence et qu’il n’est plus autorisé de compter  ses heures de travail, que cette nouvelle fonction nécessite un investissement personnel, un comportement responsable et crédible.

Au lieu de ternir mon image,  moi « Honorable Nkazi ya Kanda », je prends  l’engagement    de sauver ma condition de casier vierge, de ne pas baigner dans la corruption.

Moi « Honorable Nkazi ya Kanda », je réitère l’engagement pris devant mes électeurs : celui de gérer, en ELU responsable, les intérêts des électeurs, toutes franges politiques confondues.  

Je sais et je dis : si voler n’est pas bon, corrompre aussi n’est pas bon !!

One Response to "Élections du gouverneur et sénateurs au Kongo central: le billet interpellateur de « l’Honorable Nkazi ya Kanda »"

  1. Muana wa lesa  24 février 2019 at 9:33

    Félicitations pour ton message courageux et digne d’un Ne kongo. Le gouverneur du Kongo Central n’est ni Fcc ni opposition. Il est Né kongo tout simplement. En Rdc il n’y a aucun parti et moins encore un groupement artificiel fabriqué en toute vitesse qui a un programme pour développer notre province. Élisez un mukongo tout court.pour cela il ne faut rien monnayer. Mika mia mbua. Il faut écarter tout individu qui vient avec de l’ argent sâle pour acheter des voix.Nos ancêtres ne corrompaient personne. Même le colonisateur à reconnu notre probité. Pas des pratiques de Pprd au Kongo di Ntotila. »Mika mia Mbua » Voter pour le candidat intelligent, honnête, courageux et engagé pour le développement du Kongo Central. Zoba di Kanda.

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.