Kongo central : quel portait robot de mon gouverneur si la question m’était posée?

Kongo central : quel portait robot de mon gouverneur si la question m’était posée?

« L’Honorable Nkazi ya Kanda » se soucie du prochain gouverneur du Kongo central. A travers sa réflexion, il portraiture ce futur animateur qui sera élu le 23 mars et aura une mission : redonner à la province ces lettres de noblesses.

Face aux nombreux défis qui freinent le développement intégral du Kongo Central,  mon choix ne porterait jamais sur un gouverneur   déconnecté des réalités de la province, dans toutes ses dimensions ;

Je rêve d’un gouverneur qui a de l’expérience de la gestion d’une territoriale de développement, un gouverneur qui a une parfaite connaissance et maîtrise des dossiers prioritaires de la province, des goulots d’étranglement qui handicapent son avancée normale, un gouverneur qui a une vision claire et précise sur l’avenir de la province ;

Je rêve d’un gouverneur qui, avec l’argent généré par la province, mettra au centre de sa feuille de route les actions prioritaires telles que la réhabilitation des infrastructures routières, sociales, agricoles, la promotion des jeunes, des femmes… bref,  un gouverneur qui luttera pour  rendre  à sa province sa place d’autrefois, un véritable  grenier agricole ;

Je rêve d’un gouverneur dont les capacités managériales  sont irréprochables et  appréciées par les gouvernés, un gouverneur  à l’abri de   toutes formes de corruption,   revêtu des  valeurs  de la bonne gouvernance et toujours disposé à servir ses concitoyens ;

Je rêve d’un gouverneur qui aura un sens d’écoute attentive de ses concitoyens, un gouverneur  doté d’une grande humilité à l’image de ce grand modèle président « Joseph Kasa-vubu » ;

Je rêve d’un gouverneur qui n’utilisera jamais sa position pour menacer et intimider ses concitoyens ;

Je rêve d’un gouverneur unificateur, non conflictuel, non tribal, non haineux,  non xénophobe et non celui qui recourrait à la tactique  du « diviser pour mieux régner » ;

Je rêve d’un gouverneur  qui privilégiera le dialogue, la concertation dans la recherche des solutions, d’un gouverneur qui aura la capacité de rassembler, de susciter l’adhésion de tous les fils et filles de la province ;

Je rêve enfin d’un  gouverneur  qui, conformément aux lois du pays, déclare tous ses biens devant la cour d’appel avant son entrée en fonction, un  gouverneur  respectueux, capable de se présenter au moins une fois, devant les élus provinciaux,  pour faire le bilan annuel de sa gestion de la province.

« L’Honorable Nkazi ya Kanda »

Leave a Reply

Your email address will not be published.