Kongo central: des journalistes s’engagent à sensibiliser pour la protection de l’environnement

Kongo central: des journalistes s’engagent à sensibiliser pour la protection de l’environnement

L’atelier sur la protection de l’environnement a vécu à Matadi. L’Union nationale de la presse au Congo (Unpc/kongo central) l’a organisé avec l’appui financier de l’Unesco. Les participants, quarante-cinq journalistes, formés sur les questions environnementales et la communication pour le changement de comportement, sont satisfaits et s’engagent à faire de la protection de l’environnement la priorité dans leurs programmes.

« L’atelier valait la peine. C’était important d’avoir beaucoup plus de connaissances sur la protection de l’environnement, les notions de changements climatiques et leur impact sur la vie et la nature. Nous sommes désormais appelés à redynamiser le réseau, actuellement en veilleuse, de communicateurs environnementaux pour impliquer davantage les journalistes du kongo central dans la sensibilisation sur la protection de l’environnement ». Hippolyte Mbuilu, journaliste à la rtnc kongo central, président du réseau.

Nos connaissances sont approfondies. On comprend mieux les concepts réchauffement climatique, gaz à effet de serre, pollution, etc. Avec cette avancée de taille, nous fairons de plus en plus le suivi du desk environnement pour permettre à nos lecteurs à changer de comportement ». Maguy kembo, journaliste à l’Agence congolaise de presse.

« Je me sens vraiment ragaillardi. Nous allons améliorer la seule émission sur l’environnement de notre programme et en créer d’autres plus interactives à la radio comme à la télé avec évidemment l’apport des experts environnementaux pour donner de la matière à la population qui en a grandement besoin ». Robert Voni de la radio télé bon nouveau message.

« Les questions environnementales touchent au quotidien notre vie. Il nous faut à présent répercuter le message au public afin d’adopter un comportement responsable. Et, nous allons nous y mettre ». Daddy simbadio, correspondant de B-one.

« Nous nous engageons à intégrer dans les grilles des programmes les émissions liées au questions environnementales pour assurer une sensibilisation permanente des décideurs et de la population sur les bienfaits de la protection de l’environnement. Nous sollicitons par ailleurs de l’Unesco un appui financier et logistique pour la mise en œuvre du plan opérationnel de communication et de lutte contre le réchauffement climatique et souhaitons voir les mêmes matières être assurées au bénéfice des confrères des axes Boma, Moanda, Bas-fleuve, Cataractes et Lukaya ».
Dieudonné Muaka, président de l’Unpc kongo central.

Papy Matumpa

Leave a Reply

Your email address will not be published.