Kongo Central: le Cojek exige l’interpellation de Guy Matondo

Kongo Central: le Cojek exige l’interpellation de Guy Matondo

Le Collectif des jeunes Kongo(Cojek) vient d’écrire au conseiller special du président de la République en charge de la bonne gouvernance et de lutte contre la corruption,blanchiment des capitaux et financement du terrorisme. Il se dit scandalisé par la note qui accompagne la requête en contestation des résultats des élections du gouverneur et vice-gouverneur du Kongo Central du 10 avril 2019. Il exige son interpellation pour « faux en écritures et usage de faux ».

Comme soubassement à sa lettre,le Cojek joint la note explicative sur la fraude électorale de l’élection du gouverneur et vice-gouverneur brandit par le Conseil de Guy Matondo. Ce dernier dit que ces investigations renseignement qu’il y a eu deux élections grâce à deux bureaux de vote utilisé:le numéro 940012 où s’est déroulée l’élection du 28 mars 2019 pour lequel les résultats ont été publié par la CENI et le 940027 où s’est déroulée celle du 10 avril 2019 avec une autre machine à voter pour lequel les résultats non pas été publié par la CENI. Ces avocats soulignent avoir obtenu des données des experts de cette institution d’appui à la démocratie. Sur la note on y voit des captures d’écran des machines à voter.

Le Cojek scandalisé
« Nous sommes scandalisés parce que ce document a été rejeté par la cour d’appel et qualifié de fruit de son imagination »,regrette le Cojek. Cette cour a rendu son arrêt le mercredi 24 avril. Le collectif enchaîne: »Scandalisé parce que ce document met gravement en cause le prestige de la CENI Kongo Central,en l’accusant d’avoir utilisé,à l’occasion, desdites élections,plusieurs machines à voter et plusieurs fiches des résultats,en fraude à la loi et au bénéfice d’un candidat Atou Matubuana. » « C’est une infraction de faux en écritures »,soutient le Cojek qui demande au Conseiller spécial du président de la République »d’interpeller monsieur Guy Matondo et son avocat Michel Omba pour des raisons d’enquêtes ». Selon une source, »il le sera sous peu ».
Les élections du 10 avril avait donné Atou Matubuana élu gouverneur et Justin Luemba,son vice avec 26 voix,Simon Mbatshi 10 voix,Jean-Claude Mvuemba trois voix Guy Matondo deux voix et zéro voix pour Eric Ntoya.

Leave a Reply

Your email address will not be published.