1er mai: tableau sombre du monde du travail au kongo central

1er mai: tableau sombre du monde du travail au kongo central

Placée sous le thème « construire l’avenir avec un travail décent », la fête du travail a vécu ce 1er mai à Matadi. Les travailleurs ont remis un cahier des charges au ministre provincial du Travail Jean Bosco Khonde.

Devant le gouvernorat de province, Pierre Makaya, président de l’intersyndicale de services publics remet un cahier des charges à Jean Bosco Khonde, ministre provincial du Travail qui préside la cérémonie. Il dresse un tableau pour le moins sombre de la situation socio-professionnelle des travailleurs du kongo central et propose quelques remèdes à ce mal.  » L’octroi par les autorités d’une prime provinciale à tous les niveaux, la reprise des bons d’envoi de soins de santé pour soulager les fonctionnaires qualifiés, la reprise et la facilitation du dialogue social avec l’intersyndicale, l’application des avantages des agents de carrière de l’Éta,la réhabilitation des infrastructures publiques pour assainir le milieu du travail à tous les niveaux. » Le square du gouvernorat de province où se tient la manifestation est symbolique. Il est à proximité de Dragage,bâtiment vétuste qui abrite les divisions professionnelles.

photo infobascongo

Humaniser le travail

« Humaniser le travail », c’est le voeu de plus hautes autorités du pays », répond Jean Bosco Khonde. « Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi et le gouverneur de province Atou Matubuana ne lésineront pas sur les moyens pour améliorer vos conditions de travail. A Boma et partout où il est passé, le président a promis de faire du monde du travail une priorité. Des solutions idoines seront trouvées à vos désidératas », promet-il.

Jouer sa partition

Mais il ne faut pas seulement tirer à boulets rouges sur le gouvernement. « Pour aboutir à un travail décent, chacun de vous doit jouer sa partition », conseille le ministre.
« Employeurs, mettez l’homme au centre de toutes vos activités. Travailleurs,
Exercer dans le strict respect et esprit du Code du travail pour que vos revendications soient faites selon la loi. Banc syndical, encadrer, former et éduquer les travailleurs afin que le droit du travail et de grève soit appliqué par vos membres. Ainsi, sous l’oeil vigilant de l’État, on pourra créer un monde meilleur », conclut Jean Bosco Khonde.
Il a promis faire parvenir à Atou Matubuana les préoccupations des travailleurs.

Par Papy Matumpa

Leave a Reply

Your email address will not be published.