RDC: Félix Tshisekedi annonce la fin de l’impunité

RDC: Félix Tshisekedi annonce la fin de l’impunité

Au cours de son allocution à l’occasion du séminaire des gouverneurs ouvert ce lundi à Kinshasa, le président de la République a dévoilé les grandes articulations de sa vision basée sur quatre axes stratégiques: l’homme, la croissance économique, la bonne gouvernance et la société solidaire. Félix Tshisekedi promet de servir dans le strict respect de la Constitution et surtout de punir tout gouverneur qui va se méconduire dans la gestion de la chose publique.

« Vous avez bien compris que le temps de l’impunité tant décriée est révolu », avertit Félix Tshisekedi.  » Je voudrais, qu’un contrat-programme soit conclu entre vous et l’exécutif national, qui me permettra d’évaluer les performances de chacun de vous, en vue de me donner la possibilité de bien sanctionner votre gouvernance après chaque évaluation trimestrielle, signale-t-il aux gouverneurs des 26 provinces de la RDC. » Il leur rappelle: » Vous êtes les dignes représentants du président de la République dans vos provinces respectives. Vous êtes obligés d’adopter, dans la gestion de vos entités, un comportement exemplaire. Vous avez l’obligation d’élaborer vos programmes respectifs en intégrant ma vision qui vise le développement intégral de notre pays. »

Lutte contre les anti valeurs

Au cours de son itinérance à travers quelques provinces du pays, le président congolais a été choqué notamment par les tracasseries administratives, policières et militaires auxquelles font face la population et les opérateurs économiques,la fraude fiscale et les barrières organisées selon lui par certaines autorités provinciales, de l’Armée et de la Police.
Au Kongo central plus de trente barrages illégales sont répertoriées. Pour Félix Tshisekedi, « ces anti valeurs minent les institutions du pays et constituent le premier obstacle à tout effort de développement ».
Voilà pourquoi il s’engage à combattre, avec la dernière énergie, la corruption, le détournement des deniers publics, le tribalisme, le népotisme, la concussion, le clientélisme, l’incivisme, etc. ». « Le respect des droits humains et libertés fondamentales sera assuré », promet-t-il.

Pour Atou Matubuana,gouverneur, »Nous avons une vision locale que nous voulons adopter. Le Kongo central va faire participer la population à la gestion des affaires publiques. Nous sommes en train de mettre en place des sites locaux de développement des structures pour impulser le développement à la base au niveau des secteurs ».

Par Papy Matumpa

Leave a Reply

Your email address will not be published.