Kongo central:le jeune homme rendu manchot par un crocrodile à Luozi se porte mieux

Kongo central:le jeune homme rendu manchot par un crocrodile à Luozi se porte mieux

Bien qu’il ait perdu son bras droit,Pitshou Tembe se porte mieux. Ce jeune avait été attaqué sur la rivière Yambi dans le village Kinzimbu qui sépare les secteurs de Kimbanza et de Mbanza- Ngoyo. Cependant,il est toujours admis aux soins.

« La victime est encore hospitalisée.Sa plaie se cicatrise et ses jours ne sont pas en danger »,informe un infirmier du centre médical de Kintete à Luozi. Mais il est dépourvu de toute aide.

Le matin du 4 avril, sur le bord de la rivière Yambi, Pitshou Tembe Fuani, se prépare à se lancer sur le cours d’eau pour une partie de pêche. Il est 8 heures quand un crocodile venu de la rivière le happe par le flanc droit. Pour s’extraire de la puissante mâchoire du reptile, le pêcheur de 38 ans, expérimenté, parvient avec sa main droite à toucher les yeux du crocodile qui le relâche aussitôt. Se croyant tiré d’affaire, le père de cinq enfants tente de s’éloigner du rivage. C’est alors que le prédateur revient à la charge et d’un coup de mâchoire l’ampute du bras droit et disparaît dans les eaux pour se régaler du butin. L’infortuné parvient malgré la douleur et l’hémorragie à se mettre à l’abri sous un branchage. D’où il aperçoit le reptile revenir une fois de plus pour porter le coup fatal. Le prédateur rentre heureusement bredouille. « Pitshou qui s’en tire ne sera acheminé au centre médical de Kintete que vers 15 heures », explique Freddy Nlandu, chef d’Antenne Actions Humanitaires dans le territoire de Luozi. Les images de cette amputation sont insupportables.

« Homme – crocodile »

Est-ce la réapparition d’un crocro à Luozi? Selon la population de Kinzimbu dans le secteur de Kimbanza riveraine de la rivière, citée par Freddy Nlandu, »cet animal est un homme – crocodile ». Il avait même été arrêté et relâché cinq jours après, . S’il n’est pas remis aux arrêts, nous ne paieront plus aucune taxe de l’État ».

Le crocodile lui dérange la quiétude de la population. Il fait de sporadiques apparitions. Pire, la rivière est de plus en plus sollicitée. Le pont jeté dessus étant menacé à son tour par une tête d’érosion empêche le trafic routier. Avec cette réapparition brusque et brutale, l’ombre du croco à Luozi plane plus que jamais sur le territoire.

Par Papy Matumpa

Leave a Reply

Your email address will not be published.