Face à l’insécurité grandissante au Kongo central,le gouverneur promet d’équiper la police

Face à l’insécurité grandissante au Kongo central,le gouverneur promet d’équiper la police

L’insécurité ne faiblit pas au Kongo central. Le gouverneur Atou Matubuana décide de juguler ce problème en dotant la police des moyens. Il l’a dit aux policiers lors de sa présentation officielle au cours de la parade de ce 28 mai 2019 au stade Damar à Matadi.

Ce matin vers 4 heures, un bus à kasangulu a été attaqué par des hommes armés. Quatre passagers en sont morts et les blessés sont nombreux. Ce n’est pourtant que le dernier épisode d’un long feuilleton lugubre de meurtres et assassinats perpétrés sur la route nationale n°1 comme ailleurs dans la province par des bandits et autres inciviques. Député provincial, Jean-Claude Mvuemba cité par objectif.cd « s’étonne que ces actes se reproduisent sans aucune solution des autorités ». « Nous allons débloquer de fonds nécessaires pour appuyer la police à combattre efficacement ce regain de violences sur l’ensemble de la province pour ne plus revivre de telles attaques », promet le gouverneur. Il poursuit:
« nous allons désormais, avec la police, déclencher une guerre contre les kulunas. Nous allons déployer beaucoup d’énergie pour mettre hors d’état de nuire les auteurs de cet acte odieux et d’autres malfaiteurs qui écument nos villes. »

Mesures salutaires

Le gouverneur promet de prendre des mesures qui s’imposent pour renforcer la police avec notamment des véhicules. Sur différents axes, de Kasangulu à Moanda, la police à la faveur du charroi automobile qu’il propose mettre à sa disposition va organiser des patrouilles motorisées pour dissuader ceux qui mettent à mal la paix dans la province. Mais la police n’a pas qu’un problème d’équipements, elle manque cruellement d’effectif. « En dépit de ce manque, il y a moyen de faire un pas dans la lutte contre l’insécurité », estime le gouverneur.
La police vient de lancer un recrutement de 6000 policiers sur toute l’étendue de la République. Mais mal loti, devenir policier n’interesse souvent pas les jeunes. Le dernier d’entre eux gagne 110.000Fc(68$)
Mais, combattre l’insécurité, c’est aussi neutraliser les brébis galeuses au sein de la police. Deux parmi eux sont aux arrêts. Ils sont des présumés auteur de l’assassinat du policier Mboyo Botoko commis à la garde d’une autorité de Sotraco à Kinkanda à Matadi le 17 mai dernier. Matubuana appelle les policiers « à la discipline, l’apolitisme, à l’observance du règlement de la police et met en garde contre toute compromission dans des actes inciviques ».

Par Papy Matumpa

One Response to "Face à l’insécurité grandissante au Kongo central,le gouverneur promet d’équiper la police"

  1. Wata  30 mai 2019 at 11:37

    merci beaucoup tata gouverneur

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.