Les Congolais rechignés sur la rencontre RDC-Egypte

Les Congolais rechignés sur la rencontre RDC-Egypte

La peur au ventre, les supporters congolais ne sont pas motivés pour la rencontre entre leur équipe les Léopards et les Pharaons d’Egypte à la CAN 2019 ce mercredi 26 juin à 21 heures au stade international du Caire. Leur défaite au premier match 0-2 face à l’Ouganda a plomblé leurs espoirs.

Sur plusieurs rues de Kinshasa, la morosité se lit sur les visages des habitants. Peu sont vêtus aux couleurs des Léopards. « Notre défaite contre l’Ouganda a hypothéqué nos chances d’une qualification », regrette Alain qui dit avoir refusé de porter son maillot.
Comme lui, beaucoup d’autres habitants des provinces de la RDC ont perdu l’élan de soutien aux Léopards. « Je ne regarderai même pas ce match de peur de tomber malade comme samedi après la déroute des Léopards », souffle un Jeune de Matadi au Kongo central. Mêmement pour Popol Mwebe de Kolwezi qui préfère « se concentrer à préparer sa session universitaire au lieu de souffrir unitilement ».
Mais la morosité des Congolais est surtout due à la peur de perdre contre l’Egypte, pays organisteur que beaucoup considère comme un foudre de guerre. « Salah qui n’a pas marqué va certainement nous faire mal. Nous perdrons par 2-0 », prophétise un jeune sur victoire. Sur la toile, des plaisanteries foisonnent.


Voilà comment il faut suivre le match des Léopards

Certains y croient

Mais il n’y a pas que des sceptiques. Un jeune sur Force à Kasa Vubu à Kinshasa est optimiste. Il jongle avec un ballon sous les applaudissements des curieux. Puis montre un V de victoire qui, pour lui, signifie que la RDC l’emportera par deux buts à zéro. À l’arrêt RTNC, à Matadi, d’habitude noir de monde mais clairsemé ce mercredi, un homme semble naviguer à contre courant.  » Nous allons gagner par 2-0. Je suis superstitieux. En 1974, la RDC avait battu l’Égypte en demi-finale de la CAN sur ce même terrain par 3-2 alors qu’elle était menée par 2-0 avant de battre la Zambie en finale et remporter le trophée. Les Léopards vont rééditer cet exploit », fait espérer Inza ya Mvimba.
Tout compte fait, la psychose est là. Elle a donné un coup au commerce de vente d’articles aux couleurs de l’équipe nationale. Merlène est triste: » Je n’arrive pas à écouler mes articles car les gens sont découragés. » Elle prie: »Plaise à Dieu que nous gagnions aujourd’hui. »

Par Alphonse Nekwa et Papy Matumpa

Leave a Reply

Your email address will not be published.