Kongo central: deux 4×4 pour la police de Madimba et Kasangulu

Kongo central: deux 4×4 pour la police de Madimba et Kasangulu

Après les récentes attaques meurtrières sur l’axe Kasangulu – Kisantu, le commissariat général de la Police nationale congolaise vient au chevet de la police du Kongo central. Il dote la police territoriale de Kasangulu et de Madimba des moyens de locomotion

Il s’agit de deux véhicules pickup de marque Toyota Land cruiser. L’un est remis à la Police de Madimba. La cérémonie a vécu à Kisantu. Marcel Matumpa, ministre provincial de l’Ordre public a officiellement remis les clés d’un des 4×4 à l’administrateur du territoire de Madimba.  » Je te remets ces clés de contact pour que vous puissiez utiliser ce véhicule en bon père de famille », exhorte Matumpa. Mbimba Luzolo le remet à son tour au commandant de la police de Madimba.  » C’est une grande joie pour nous. Madimba n’est pas que Kisantu. Nous avions des difficultés pour nous déplacer à travers le territoire. Avec cette dotation, nous pouvons atteindre les coins les plus reculés « , s’est réjoui le commissaire supérieur Alain Mondaoko.
Il y a peu, Kisantu a été le théâtre d’échauffourées entre la police et la population. Celle-ci reprochait aux forces de l’ordre de n’être pas intervenues après le meurtre le 6 juin de Amba, un opérateur économique influent.

Kasangulu aussi

Une cérémonie similaire s’est déroulée à Kasangulu, lui aussi frappé de plein fouet par une vague d’attaques à main armée. Le gouvernement avait déjà en son temps doté la police de ce territoire de deux voitures de marque Ist, jugées non adaptées par une grande partie de l’opinion alors qu’au même moment la police du Haut-Katanga était elle dotée des véhicules tout terrain adaptés aux opérations policières. Avec cette dotation du commissariat général par le truchement du gouvernement provincial, le pendule est remis à l’heure au grand bonheur de l’administrateur du territoire.  » Nous ne cesserons de louer les efforts du gouverneur de province qui fait de la sécurité son cheval de bataille. Il a entendu les cris de ses enfants de Kasangulu en détresse », vante Isabelle Nkusu.

Marcel Matumpa lui tient par ailleurs deux réunions de sécurité dans ces territoires en proie à une insécurité grandissante. L’envoyé du gouverneur s’est fait accompagner dans cette mission du commissaire provincial de la police, le commissaire divisionnaire adjoint Ngoy Sengelwa Kyo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.