Matadi: des journalistes en formation pour bien informer sur la santé sexuelle et reproductive

Organisée par l’ONG Pasco (Parlons Sida aux communautés), la formation sur la santé sexuelle et reproductive a débuté ce jeudi au centre convivial Bwanya 3 à Dahlias à Matadi. Dix journalistes de la ville portuaire y prennent part. Ils doivent maîtriser le sujet pour bien informer la population à leur tour.

Anatomie et physiologie des organes génitaux mâle et femelle est le thème développé le premier jour de la formation. Elle est assurée par Angel Nsamwene, de Pasco Kinshasa. Des notions utiles pour les huit journalistes hommes et les deux femmes de la presse écrite et en ligne de Matadi.

Visage radieux, Alain Mpaka de Sara Tv, est l’un d’eux.  » C’est un plus pour nous qui sommes en contact avec un grand public. Mieux outillés sur la santé sexuelle et reproductive, nous communiquerons différemment à propos pour balayer plusieurs idées reçues en apportant la bonne et vraie information à nos téléspectateurs et auditeurs ».

Pasco est une ONG basée à Matadi au Kongo central, aux Nord et Sud-Kivu et à Kinshasa. Elle oeuvre dans le milieu scolaire au contact des adolescents et en milieu extra-scolaire au contact des Keypop (populations clés): les professionnels de sexe; les hommes ayant de rapports sexuels avec d’autres hommes; les utilisateurs de drogue injectable et les transgenres. Pasco les sensibilise sur la prévention et la prise en charge des IST et VIH SIDA.
C’est donc pour atteindre ces populations clés vulnérables au comportement sexuel à risque et le plus grand nombre possible que l’ONG a choisi de sensibiliser les professionnels des médias. « Notre objectif est de renforcer leurs capacités en développant leurs compétences en matière de santé sexuelle et reproductive afin de les aider à mieux sensibiliser et accompagner les adolescents, les jeunes et les populations clés pour les protéger notamment des IST et VIH Sida et des grossesses non-désirées », explique la formatrice.

La Planification familiale, les IST et VIH SIDA sont les autres modules de la formation qui s’achève samedi 10 août et connait par ailleurs la participation des Organisations des assises communautaires (OAC).

Leave a Reply

Your email address will not be published.