RDC : le ministre des Finances José Sele: un Homme, une compétence

RDC : le ministre des Finances José Sele: un Homme, une compétence


L’attente aura été longue : sept mois.  Les oiseaux rares recherchés par le président Félix Tshisekedi pour constituer le gouvernement Ilunga  ont enfin été trouvés. Parmi eux, José Sele Yalaghuli. Il prend le département des Finances, un portefeuille qui était très disputé. Son expertise avérée a été mise sur la balance.

C’est assurément sa dernière fonction qui doit l’avoir élevé au poste de ministre des Finances : directeur de la Direction générale des impôts (DGI). Arrivé à la tête de cette régie financière en novembre 2016, il a introduit un système de management innovant en vue d’atteindre les objectifs lui assignés : la mobilisation accrue des recettes de l’Etat et la poursuite du programme de reformes et de modernisation de l’administration fiscale.  ‘’Les recettes mobilisées ont permis de financer fortement les élections de décembre 2018’’, témoigne une source. C’est sur cette lancée qu’il a toujours travaillé. En avril 2019, sa direction avait mobilisé 117,48% des recettes selon le rapport de conciliation des recettes de la Banque centrale du Congo.

Témoignages éloquents

La proposition de cet économiste de 51 ans, entérinée par le président de la République ne le laisse pas indifférent. Il lance :‘’Je remercie l’Autorité morale de mon parti le PPRD, en même temps Autorité morale du FCC, le Raïs Joseph  Kabila qui a placé sa confiance en moi, mes remerciements ensuite au chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi pour avoir accepté que je puisse diriger le département de finances du tout premier gouvernement de son mandat et enfin à Son Excellence Emmanuel Shadary, secrétaire permanent du PPRD qui nous a coaché et présenté à l’Autorité morale.’’

Cette élévation est loin d’être un fait du hasard.‘’Félicitations au ministre des Finances Sele. Il est compétent, travailleur et professionnel. Ayant été coordonnateur principal au Bceco (Bureau central de coordination), directeur de cabinet au ministère des finances et à la primature pendant 13 ans, cet ancien DG de la DGI est expérimenté et suffisamment rodé pour exercer la fonction’’,Ce tweet est de Matata Ponyo, ancien responsable du Bceco, ancien ministre des Finances et ancien Premier ministre. Cet homme est reconnu pour sa finesse, sa rigueur et son sérieux dans la gestion de la chose publique, des valeurs qu’incarne aussi le nouvel argentier national.        

Portefeuille sensible, il aura à faire face à beaucoup de pressions. ‘’C’est quelqu’un d’équilibré, de correct, il saura gérer les ambitions des gens’’, affirme un agent de la DGI.

Parcours professionnel et académique éloquent

Son premier travail, il l’exerce au Congo-Brazzaville en 2000 au Service nationale de l’électricité (SNE) comme coordonnateur des projets chez ICM. Il est chargé notamment de l’élaboration des manuels de procédure. Une année plustard, il intègre le Bceco. Cette agence du gouvernement placée sous la tutelle  du ministère des finances gère les fonds octroyés à la RDC par les bailleurs en vue de lutter contre la pauvreté. Il va acquérir une grande expérience en matière de passation des marchés.

Au ministère des finances, il n’y va pas, il y retourne. Sous Athanase Matenda, il y a travaillé comme conseiller chargé des contacts avec les partenaires multilatéraux et bilatéraux. Sa mission: négocier les financements dans le cadre de la réhabilitation des infrastructures de base sur l’ensemble du pays.    

Autant son parcours professionnel est élogieux, autant l’est son parcours académique. En 1995, il est licencié de l’Université de Kinshasa en économie monétaire. Il poursuit ses études en se spécialisant sur la Gestion axée sur les résultats (GAR) au Kennedy school of government havard university aux Usa. Dans la même université, il se forme en gestion de croissance économique. Dans son actif, plusieurs autres formations dans le secteur notamment de la finance.

José Sele est dans un gouvernement de 66 membres, taxé de budgétivore. ‘’Tout l’argent du pays ne servira pas à payer les membres du gouvernement. Ce serait de la pire exagération’’, répond-il.

3 Responses to "RDC : le ministre des Finances José Sele: un Homme, une compétence"

  1. Patrick  30 août 2019 at 18:40

    Portefeuille délicat et stratégique.Nous sommes rassurés de par vos compétences que vous allez faire la différence.
    Félicitations monsieur le Ministre.

    Répondre
  2. Mwepu  30 août 2019 at 18:34

    Très belle article. Bon vent Excellence monsieur le ministre. Je ne doute pas un seul instant que vous allez vous démarquer dans vos fonctions.

    Répondre
  3. Remy NTILA  30 août 2019 at 13:55

    Jose SELE: Il le merite, Je le souligne puisque très efficace et rigoureux dans ce qu’il fait. Le peu de parcours qu’on avait fait ensemble m’en avait prouvé. BRAVO SELE!

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.