Affaire Justin-Mimi: les quatre desiderata des députés nationaux du Kongo central

Affaire Justin-Mimi: les quatre desiderata des députés nationaux du Kongo central

Après la marche organisée par des députés nationaux à Matadi, ils ont remis un mémorandum au président de l’Assemblée provinciale. Il comporte quatre propositions pour redorer l’image ternie des Ne kongo (Ne kongo, originaire du Kongo central, Ndlr).

Le départ et la révocation du Redoc, la première personnalité du Kongo central de l’Agence nationale de renseignement (ANR). Il s’était retrouvé dans la maison de Mimi, assistante du gouverneur en train de filmer Justin Luemba, le vice-gouverneur nu. Autres sollicitations: des sanctions exemplaires contre l’agent de la Police nationale congolaise qui a porté atteinte à l’intégrité physique du vice-gouverneur ainsi que ces co-auteurs ou complices. Outre le filmage, elle avait contenu Justin Luemba nu. Mais, il y a aussi la démission sinon la révocation du gouverneur et du vice-gouverneur par le chef de l’État. Mais la province ne pourra fonctionner sans le gouvernement provincial. C’est pourquoi les députés nationaux exigent  »l’organisation de l’élection du gouverneur et vice-gouverneur dans le délai constitutionnel de 30 jours ».

Président de l’Assemblée provinciale, Anatole Matusila a écouté ces desiderata. Il a promis que l’organe délibérant réagira dans cinq jours à travers la commission d’enquête.



Leave a Reply

Your email address will not be published.