« Des jeunes leaders Kongo » contestent la suspension du gouverneur Atou Matubuana

« Des jeunes leaders Kongo » contestent la suspension du gouverneur Atou Matubuana

Trois jours après la suspension du gouverneur et vice-gouverneur du Kongo central par Basile Olongo, ministre sortant de l’intérieur, des jeunes leaders de Matadi ont battu le pavé ce 6 septembre. Ils réclament la réhabilitation immédiate de Atou Matubuana et Justin Luemba

 » Qui es-tu pour contester la légitimité de Atou Matubuana gouverneur élu du Kongo central? », scandaient en lingala les manifestants de la place coca à l’Assemblée provinciale via la gouvernorat de province. Ils étaient plusieurs dizaines, certains portant des drapeaux et t-shirt du PPRD, d’autres arborant des calicots et pancartes. « La province du Kongo central dit non à toute injonction contraire à la gestion de notre chère province », pouvait-on y lire. Allusion faite à la suspension du gouverneur et son vice par le ministre sortant de l’intérieur qu’ils qualifient d’injustice. D’autres s’adressent au président de l’Assemblée provinciale: « Matusila et consort, nous sommes au courant de votre plan pour déstabiliser Atou Matubuana ». Enveloppée du drapeau jaune du PPRD, une femme lance: » Nous, les ne Kongo demandons le retour aux affaires de notre gouverneur Atou Matubuana »(Ne kongo,originaires du Kongo central,Ndlr). C’est la quintessence du mémo déposé à l’Assemblée provinciale auprès de Joseph Mabonzo, coordonnateur du bureau d’études en l’absence du président Matusila. Ces jeunes leaders s’inscrivent par ailleurs en faux contre l’installation ce samedi de Marcel Matumpa désigné gouverneur intérimaire.

Appel aux autorités

Les manifestants en appellent donc aux plus hautes autorités. « Qu’elles s’abstiennent d’empêcher le gouverneur d’accomplir son rêve et sa vision pour la province du Kongo central et ainsi terminer son quinquennat », demandent-ils. Ces jeunes leaders invitent pour ce faire le président de la République « à faire taire les dinosaures politiques qui ont tendance à tripoter la gestion de notre gouverneur élu démocratiquement avec 26 voix. » Ils lancent aussi un appel aux ne Kongo à se mobiliser comme un seul homme derrière Atou Matubuana pour contrer tout vent impétueux soufflé par ceux qu’ils qualifient des ennemis du Kongo central. « Tous les moyens légaux seront mis à contribution pour obtenir le retour du gouverneur à son poste », avertissent-ils, faute de démocratie réelle et d’un état de droits, se désolent-ils.

Union sacrée derrière Atou Matubuana

Ces jeunes leaders disent compatir à la douleur qui frappe la gouverneur. Ils l’assurent de leur soutien indéfectible et de leur assistance morale, physique et spirituelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published.