Kongo central: le bureau de l’Assemblée povinciale examine ce mercredi le requisitoire du procureur général près la Cour de cassation

Kongo central: le bureau de l’Assemblée povinciale examine ce mercredi le requisitoire du procureur général près la Cour de cassation

Les membres du bureau de l’Assemblée provinciale du Kongo central se réunissent ce mercredi. Ils vont statuer sur le requisitoire du procureur général près la Cour de cassation qui demande à l’organe délibérant de l’autoriser à poursuivre le gouverneur sur l’affaire Justin-Mimi.

C’est à l’issue de l’audience que le président de l’Assemblée provinciale Anatole Mutusila a accordé à Arthur Ilunga, le procureur général du parquet du Kongo central que cela été déclaré. Eric Bueya, attaché de presse à l’Assemblée provinciale livre cette information sur le compte facebook de l’organe délibérant.
Le 12 septembre dernier, le procureur général près la Cour de cassation Flory Kabange a écrit au président Matusila pour que les députés provinciaux autorisent des poursuites à charge du gouverneur et lui permette de présenter ses moyens de défense. Et pour cause: »Il est le commanditaire de cette infamie (scandale sexuel entre Justin, le vice-gouverneur et Mimi, son ex-assistante).

Selon une source bien renseignée,deux membres du bureau de l’Assemblée provinciale sont contre le président qu’ils accusent d’être l’instigateur de la suspension du gouverneur Atou Matubuana.
Eric Bueya signale aussi que le procureur Ilunga s’est informé sur l’agression dont a été victime Matusila le 15 septembre à Kisantu.
Pour Eric qui paraphrase un des gardes du corps du président Matusila, « trois policiers sont aux arrêts ».
En vacances parlementaires,les députés provinciaux regagnent,fin septembre leur hémycycle.

One Response to "Kongo central: le bureau de l’Assemblée povinciale examine ce mercredi le requisitoire du procureur général près la Cour de cassation"

  1. Bernard  17 septembre 2019 at 15:22

    Que la justice soit faite sur ce dossier. si non, nous allons chassés ces deputés de cet hemicicle

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.