Réquisitoire contre le gouverneur Matubuana:le vice-Premier ministre de l’intérieur dit n’avoir jamais reçu le rapport de vote de l’Assemblée provinciale du Kongo central

Réquisitoire contre le gouverneur Matubuana:le vice-Premier ministre de l’intérieur dit  n’avoir jamais reçu le rapport de vote de l’Assemblée provinciale du Kongo central

Des députés et sénateurs du Kongo central ont été reçus par Gilbert Kankonde, le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur. Ils y sont allés pour avoir des informations sur le dossier du scandale sexuel au Kongo central en vue d’éviter des échauffourées en province.

Les élus du peuple sont étonnés d’apprendre que le vice-Premier ministre n’a jamais reçu le rapport sur le vote à l’Assemblée provinciale du Kongo central du 23 septembre sur le réquisitoire du procureur général près la Cour de cassation. Mêmement sur les conclusions du parquet sur le scandale sexuel du 25 août dernier. « Pourtant, ils ont bel et bien été déposés au secrétariat de son ministère », a regretté un député.

Une rencontre pas cordiale


Les députés et sénateurs ont aussi demandé à Gilbert Kankonde l’éloignement du gouverneur Atou Matubuana de la province car sa présence fait de l’ombre à l’intérimaire Marcel Matumpa. Il y a eu une forte dissension à ce sujet. La rencontre n’a pas été cordiale, selon une source.
Depuis l’Affaire vice-gouverneur Justin et l’assistante du gouverneur Mimi, deux camps se sont formés au Kongo central. Ceux qui sont pour le retour du gouverneur et son vice voire ceux qui s’y opposent. La tension est très vive.  »Nous ne voulons pas des échauffourées », a relevé un député. La province, elle, prend du recul.
Les députés nationaux et sénateurs ont été reçus trois heures après l’heure du rendez-vous. Le vice-Premier ministre a présenté des excuses argumentant qu’il était en réunion avec le comité des réfugiés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.