RDC: budget de 80 milliards de dollars en 2021, idée de Nathalis Mbumba, un expert congolais en finances

RDC: budget de 80 milliards de dollars en 2021, idée de Nathalis Mbumba, un expert congolais en finances

En RDC, le budget de 10 milliards de dollars américains adopté par le gouvernement réjouit beaucoup de Congolais. C’est la première fois que le pays ait un tel budget. Malheureusement, il ne pourra résoudre le 15 piliers du programme du gouvernement.
Natalis Mbumba, avocat général à la Cour des comptes ,expert en finances publiques et en organisation administrative de l’État décentralisé a réfléchi pour que l’Etat atteigne un budget de 80 milliards de dollars pour activer ces piliers dès l’année 2021.

Dans son mémo qui date du 16 septembre, deux semaines après que le Premier ministre Sylvestre Ilunga a défendu son programme d’action à l’Assemblée nationale, Nathalis Mbumba s’est mis au travail. Le budget initial était de 6 milliards de dollars américains. Il estime que « ce programme trop ambitieux démontre le souci du Premier ministre de réussir positivement son action gouvernementale quinquennale ». Mais il lui demande « de faire la part des choses entre les objectifs poursuivis à travers ces 15 piliers, les moyens et instruments pour les atteindre ».

Réformer les finances publiques

Le programme défendu par Ilunga est divisé en quatre secteurs:

  • politique, défense et sécurité;
  • économie et finances;
  • reconstruction;
  • social et culturel.
     »Avec quels moyens, quels instruments de gestion et avec quel appareil de l’Etat? », interroge ce chercheur. Il propose: »Il faut nécessairement faire une vraie réforme des finances publiques, capable d’organiser la vie de l’Etat en système, et surtout de promouvoir progressivement, à l’augmentation exponentielle des moyens financiers de l’État à partir de 2021 jusqu’à la fin de la réforme en 2023. »
    Pas sorcier lorsque le rapport 2017 de la BAD sur la classification des enveloppes budgétaires des 52 Etats de l’Afrique sur les 55 classe le Nigeria en premier avec 581 milliards de dollars américains et le Kenya en 10ème position avec 250 milliards de dollars américains. La RDC, elle, se classe 52ème.

Fixer les règles

Étant donné qu’en RDC les finances publiques sont désarticulées, désintégrées, séparées irrationnellement, l’avocat général de la Cour de comptes fait des propositions pour changer la donne:la réhabilitation de la Cour des comptes; la réhabilitation de l’appareil de gestion de l’État et la projection d’un budget de 80 milliards de dollars américains à partir de l’exercice budgétaire 2021.
Cette réforme selon Nathalis Mbumba se justifie du fait que la loi du 13 juillet 2011 relative aux finances publiques ne fixe pas les règles sur cette matière tel que dispose l’article 122 point 3 de la Consitution. Il s’agira donc de commencer par cette reforme de janvier à décembre 2020. Il va s’ensuivre la prise en charge de l’organisation de l’État dans tous les secteurs économiques du gouvernement et ce, de 2021 à 2023.
Le mémo de cet expert se trouve sur la table du président de la République, du Premier ministre, des présidents du Parlement et autres. Un travail qui risque de rester dans les tiroirs.

One Response to "RDC: budget de 80 milliards de dollars en 2021, idée de Nathalis Mbumba, un expert congolais en finances"

  1. Vincent mbadu  29 octobre 2019 at 9:12

    des réformes en réformes, tant que les hommes qui animent ces institutions pour la mobilisation des recettes de l’État ne sont pas des hommes aux valeurs moral irréprochable et intègre et animer de bonne foi…..je pense qu’il sera difficile d’arriver à réaliser l’objectif principal de votre réforme qui est un budget de 80milliards dé 2021…

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.